Mazingarbe

7 500 hab. (Mazingarbois), 1 027 ha, commune du Pas-de-Calais dans le canton de Bully-les-Mines, juste au nord du chef-lieu et à 8 km ONO de Lens. Elle fut un grand centre minier et industriel, avec les fosses 6 et 7 de la Compagnie de Béthune (Grenay) et la chimie de la houille, apparue dès 1896 et à l’origine d’un grand complexe des Charbonnages de France, qui occupait encore plus de 1 000 personnes en 1986.

Il en reste une usine de chimie de l’azote du groupe de la Grande-Paroisse (groupe Total), devenu GPN puis cédée au groupe espagnol Maxam; sous le nom de Maxam TAN (Technical Ammonium Nitrate), elle emploie 80 sal. en 2013 contre 250 en 2005. La ville a aussi une entreprise de prépresse Nord Helio (75 sal.), une fabrique de plastiques Ineos Chlorovinyle (30 sal.); installations thermiques Thermeclim (45 sal.); travaux publics Eiffage (170 sal.) et Eurovia (340 sal.), ferrailles Franck Fer (30 sal.); transports Varet (45 sal.) et autocars des Voyages Mullie (55 sal.).

Mazingarbe a deux chapelles du 18e s. (inscrites), le parc Mercier, un collège public et une maison de retraite (IGH Deldem, 50 sal.). De 600 habitants en 1840, sa population est passée à 2 500 hab. en 1877, 8 100 en 1911 ; elle a culminé à 10 800 hab. en 1962 et a sensiblement baissé jusqu’en 1999. Au sud, Mazingarbe partage avec Bully-les-Mines la «zone urbaine sensible» et «zone de rénovation urbaine» de la Cité des Brebis, qui s’étend sur 131 ha et groupe 4 300 hab.