Mesnil-Saint-Denis (Le)

6 700 hab. (Mesnilois), 895 ha, commune des Yvelines dans le canton de Chevreuse, dans le parc naturel des Hauts de Chevreuse à 5 km de Trappes, sur le haut plateau vers 175 m. Ancienne possession de l'abbaye Saint-Denis dotée par Pépin le Bref, elle a un château-mairie des 16e-17e s., une porte Henri IV et la cité-jardin d'Henriville dans l'ancien parc du château. La moitié occidentale de la commune est urbanisée par les quartiers du Bourg et de Champmesnil au nord, le Bois du Fay à l'ouest, Henriville et Les Résidences du Château au sud, ce dernier ensemble construit par Levitt en 1965. Le reste du finage à l'est conserve une activité de grande culture mais ses trois hameaux de Rodon, du Mousseau et des Ambésis s'étoffent un peu, surtout le premier.

La commune accueille un monastère orthodoxe russe de style byzantin depuis 1938 dans le bois du Fay au sud-ouest, ainsi qu'une maison de retraite d'oblates dans l'ancien monastère du Mousseau. Elle a un collège public et un privé, une maison de retraite et la clinique du Mesnil (80 sal.). Cette commune résidentielle a peu d'entreprises moyennes: équipements de contrôle industriel Kaba Saflok (70 sal.), éclairages pour automobiles Automotive Lighting Rear Lamps (60 sal.), Maisons Phénix (40 sal.). Au ras de Verrières, le grand étang des Noës, de plus de 500 m de large (23 ha) a été aménagé par Vauban en 1684 dans le cadre des grands réseaux de Versailles; il est assorti d'une réserve ornithologique. La commune avait 630 hab. en 1926; elle est passée à 1 200 en 1954, 5 400 en 1975 et a culminé à 6 600 en 1982, puis est restée à peu près stable.