Moirans-en-Montagne

2 420 hab. (Moirantins), 2 656 ha dont 1 962 de bois, chef-lieu de canton du Jura dans l'arrondissement de Saint-Claude, 22 km au NO de celle-ci, à 620 m, dans une petite cluse qui domine les gorges de l'Ain rehaussées par le lac de Vouglans. La mention «en Montagne» date de 1929. La ville se veut la capitale du jouet, auquel elle consacre un musée et un festival international de l'enfant. La spécialité est issue de la tournerie de bois, encouragée jadis par la demande d'objets de piété des pèlerins de Saint-Claude, puis peu à peu orientée vers le jouet, et relancée par l'apparition du plastique dans les années 1950.

Outre de nombreux artisans, plusieurs entreprises travaillent dans le secteur, et dans celui des plastiques qui lui est lié. Dans les jeux se signalent Smoby (80 sal.) et Vilac (45 et 25 sal.); dans les plastiques, Thomas (190 sal.), qui travaille surtout pour l’automobile, les emballages plastiques RPC (45 sal.), les pièces plastiques Usilys (45 sal.) et TMP Rotomoulage (25 sal.). À Moirans sont aussi les métalleries Verpillat (20 et 20 sal.) et les automatismes Chaveriat (20 sal.); transports Oberson (35 sal.), CL Jura (30 sal.), Ital France (20 sal.); restaurant le Regardoir (30 sal.).

Le bourg a un collège et un lycée professionnel publics. Le nom de la commune, d’abord Moirans seulement, a été complété en 1929: elle avait alors 1 600 hab.; la population a crû de 1875 à 1975 puis s’est stabilisée; elle a gagné à nouveau 110 hab. entre 1999 et 2008. Moirans est le siège de la communauté de communes du Jura Sud, proche du canton, qui réunit 17 communes (7 100 hab.).

Le canton a 6 400 hab. (5 900 en 1999), 16 communes et 16 375 ha dont 10 730 de bois; il s’étire du NE au SO et il est bordé à l’ouest sur toute sa longueur par le lac de Vouglans. Maisod (320 Maisoulins, 739 ha dont 280 de bois), 9 km au NNO de Moirans à 520 m, est juchée sur un promontoire dominant le milieu du lac et a bénéficié d’un lotissement (Mont du Cerf) avec village de vacances, et d’une base de voile avec plage (la Mercantine); camping (180 places), 120 résidences secondaires (44% des logements); elle a gagné 40 hab. de 1999 à 2008. Le barrage de Vouglans est près du hameau de ce nom, situé dans la commune de Lect (390 hab., 1 194 ha dont 824 de bois), 11 km SSO de Moirans à 550 m, où l’on travaille le bois: spécialités d’articles de ménage Morel (45 sal.) et de tringles à rideaux Mobois (45 sal.), un camping de 100 places.

Meussia (390 Mussinois, 1 364 ha dont 717 de bois), 9 km au nord de Moirans à 560 m, a des ateliers de plastiques (Berrod, 45 sal., Millet Technics, 25 sal.). À Charchilla (220 Charchillatins, 684 ha), 5 km NNO de Moirans à 580 m sur la route de Lons-le-Saunier à Saint-Claude, la Routière Guenuchot a un chantier de travaux publics (30 sal.), un atelier de convoyeurs à bande Grillet Daniel (25 sal.); lotissement des Genévriers au-dessus de la plage de Mercantine; la commune a perdu 40 hab. après 1999.

Les Crozets (220 Crozetiers, 759 ha dont 544 de bois), 9 km au NE de Moirans à 830 m, haut nichée en forêt dans un vallon retiré, pratique la tabletterie; les crêtes environnantes dépassent 1 000 m. Un peu plus loin, Étival (320 hab., 1 383 ha dont 907 de bois), 15 km NNE de Moirans à 825 m, s’orne de deux lacs dans un assez large val; au-delà encore, Châtel-de-Joux (60 hab., 1 413 ha dont 1 239 de bois), qui ferme la pointe NE du canton dans la forêt de la Crochère, à 750 m, a une scierie (Faivre, 20 sal.) et un centre de vacances de l'AVEL.

À Villards-d’Héria (470 hab., 991 ha dont 683 de bois), tout près de Moirans à 3 km SE et à 650 m, se trouve l’un des plus intéressants sites gallo-romains de Franche-Comté, dont un temple et tout un complexe balnéaire relié au petit et profond lac d’Antre, dans un site encaissé et un peu mystérieux. La commune s’est augmentée en 1946 de Grand-Châtel, petit village à 4 km au sud, qui n’avait plus que 40 hab.; la population croît depuis. Pratz (600 Pratziens, 985 ha dont 675 de bois), à l’angle SE du canton, 8 km SE de Moirans sur la route de Saint-Claude à 680 m, a aussi des ateliers de pièces plastiques Millet Injection (70 sal.), Millet Marius (45 sal.), Odobez (35 sal.), RGF (25 sal.). Sa population s'est accrue de 140 hab. entre 1999 et 2008 (+30%).

Au bord de la Bienne à 8 km au sud de Moirans, Jeurre (260 Jeurrois ou Tartares, 699 ha dont 489 de bois) a été un port gallo-romain dont on a trouvé quelques restes; château. L’angle SO du canton est tenu par le petit village de Chancia (250 Chanciannais, 241 ha dont 155 de bois), sur la Bienne juste à l’entrée du lac de Coiselet, déjà à moins de 300 m d’altitude, qui a gagné 110 hab. (+79%…) de 1999 à 2008; plage et camping municipal de 160 places.