Moncontour

1 050 hab. (Moncontourois), 4 106 ha dont 365 de bois, chef-lieu de canton du département de la Vienne dans l’arrondissement de Châtellerault, 47 km au NO de Poitiers au bord de la Dive, en limite de département. Le village se signale de loin par un gros donjon carré de 26 m de haut, datant du 12e s. La commune a aménagé dans la plaine humide de la Dive une base de loisirs de 25 ha avec un plan d’eau de 10 ha et un village de vacances communal; maison de retraite (20 sal.), quelques ateliers dont Siam, matériel agricole (45 sal.) et la métallerie DC (25 sal.).

Moncontour englobe dans son finage une enclave méridionale traversée par la Dive, qui comprend les hameaux d’Airon, Jay et Saint-Chartres, 5 km au sud, et dont elle est séparée par la commune de Marnes (Deux-Sèvres). Cette enclave correspond à l’ancienne commune de Saint-Chartres, intégrée par fusion en 1972 en même temps qu’Ouzilly-Vignolles au nord-est du chef-lieu, et Messais au sud-est. Ouzilly, 3 km au nord de Moncontour, conserve un ensemble maisons à murs de terre, et en a fait un musée (Terra Villa). La population de Moncontour était ainsi passée de 540 hab. en 1968 à 1 060 en 1975, mais elle a stagné depuis.

Le canton a 4 700 hab., 10 communes, 22 699 ha dont 1 545 de bois; il s’étire du nord au sud le long du département des Deux-Sèvres, la limite jouant avec le cours de la Dive. À l’extrême nord du canton Angliers (670 Anglésiens, 2 331 ha dont 402 de bois), sur la N 147 à 8 km SE de Loudun, accueille le siège de la société de coiffure à domicile Viadom (ex-Bosc), qui emploie 110 personnes; Saint-Cassien est u n gros hameau à l'ouest du village, marqué par un autre donjon (14e s.). Martaizé (380 Martéziens, 1 948 ha), 7 km au NE du chef-lieu, s'orne du beau château de Sautonne (17e s.). Aulnay (110 Aulnois, 801 ha), 3 km au SE de Martaizé, accueille les transports Laurentin (20 sal.).

La Chaussée (170 Chausséens, 1 358 ha dont 367 de bois), 11 km à l’est de Moncontour près de l’ancienne voie romaine venant de Poitiers, affiche un musée-maison de l’Acadie, créé en 1984, qui rappelle l’exil d’habitants du Loudunais vers le Canada au 17e siècle; aux environs, château de la Bonnetière (15e-18e s.); le finage mord sur la forêt de Scevolles à l'est, où il est borné par la route rectiligne D 347 de Poitiers à Saumur. Saint-Clair (200 Saint-Clairois, 1 067 ha) est un village à mi-distance de Moncontour et de La Chaussée.

Saint-Jean-de-Sauves (1 350 Clémentins, 5 658 ha), 10 km au SE de Moncontour dans la petite vallée du Prepson, affluent local de la Dive, qui conflue avec elle à Moncontour, est un village-centre un peu plus étoffé que le chef-lieu de canton, avec des commerces, un collège public, une collégiale du 13e s. et un pôle culturel comportant un petit musée archéologique. Celui-ci est issu des découvertes d’un site gallo-romain local avec théâtre, thermes et fondations, mais dont il reste peu de chose. La commune s’était agrandie en intégrant en 1845 Saint-Aubin-du-Dolet, au nord; elle a fusionné en 1972 avec Frontenay-sur-Dive, à l’ouest, qui lui a apporté près de 400 hab.; mais la population diminue légèrement depuis; le maximum de 1861 (1 530 hab.) n’a jamais été retrouvé.

Au sud du canton sont encore trois villages. La Grimaudière (400 Grimaudiens, 1909 ha) est au bord de la Dive à 8 km SSE de Moncontour; église classée du 12e s., négoce de matériel agricole Auriau (25 sal.); la commune s'est agrandie en 1972 en intégrant Notre-Dame-d'Or au nord et Verger-sur-Dive au sud-est, près de Mazeuil. Mazeuil (250 Mazeuillais, 1 363 ha) est également sur la Dive en amont, 4 km au SE de La Grimaudière et 5 km au sud de Saint-Jean-de-Sauves, avec aussi une église classée du 12e s. Craon (200 Craonnais, 2 158 ha) est plus au sud sur le plateau, 13 km à l'ouest de Mirebeau; église inscrite, petits hameaux de la Lande et l'Abbaye au sud-ouest, Vieillemont au nord-ouest.