Montagne Sainte-Geneviève

nom donné à la colline du Quartier Latin (5e arrondissement de Paris) couronnée par le Panthéon. Elle le tire d'une légende selon laquelle une jeune fille influente, membre de la curie et proche de Clovis, y aurait inspiré des prières pour prévenir une invasion des Huns en 451, devenant pour les catholiques la «patronne» de Paris et des gendarmes à la fois. Une abbaye «génovéfaine», du nom de Geneviève, s'est établie plus tard sur la colline à l'emplacement actuellement occupé par le lycée Henri-IV, qui en conserve la «tour Clovis».

Il semble que le site ait été au centre de la ville romaine de Lutèce: la rue Saint-Jacques en représenterait le cardo, et le forum pourrait s'être situé du côté de la rue Soufflot. La rue de la Montagne-Sainte-Geneviève monte de la place Maubert sur 350 m en direction du sud et atteint, juste derrière le Panthéon, la petite place Sainte-Geneviève; elle serait une fraction de l'ancienne voie romaine de Lutèce à Fontainebleau et se nommait déjà rue Sainte-Geneviève au 13e s., puis rue de la Montagne pendant la Révolution, le nom actuel ayant pris forme ensuite.