Montgiscard

2 120 hab. (Montgiscardais), 1 316 ha, chef-lieu de canton de la Haute-Garonne dans l’arrondissement de Toulouse, 20 km au SE de la préfecture. Montgiscard, juché dans les collines au-dessus de la plaine de l’Hers mort, est un village qui fut fortifié comme centre d’une châtellenie et qui arbore un puissant clocher-mur à 6 arcades; grand château de brique de Roqueville (surtout du 18e s.); Intermarché (45 sal.). La croissance démographique est sensible depuis 1970; la commune n’avait que 630 hab. en 1936, 870 en 1968; elle a augmenté de 130 hab. entre 1999 et 2009.

Le canton a 25 100 hab. (20 300 en 1999), 20 communes, 15 908 ha dont 613 de bois et s’étend dans les Terreforts de part et d’autre de la plaine de l’Hers. Escalquens, au nord, est dans la banlieue toulousaine, et la communbe la plus peuplée du canton; Pompertuzat, de l'autre côté d ela plaine de l'Hers, a atteint 2 000 hab. Au sud-est, Ayguesvives tend à former avec Montgiscard et Baziège une seule agglomération d’habitat continu et un point fort du développement au sud-est de Toulouse, à la fois sur l’autoroute de la Méditerranée et l’autoroute de l’Ariège, qui ne se séparent qu’un peu plus loin.

Donneville (1 110 Donnevillois, 267 ha), 2 km au NO de Montgiscard sur la N 113, a une belle église gothique avec un clocher-mur à deux pignons, et une maison familiale rurale; sa population a gagné 270 hab. entre 1999 et 2009 (+32%). Deyme (910 Deymois, 705 ha), plus au nord et donc plus proche de Toulouse, se perche sur les collines dominant la plaine de l’Hers; elle n'avait 160 hab. dans les années 1960, mais n'a augmenté que de 70 hab. depuis 1999. Elle a reçu dans la plaine un atelier de fabrication de produits chimiques (AB7, 85 sal.) et une aire de service d'autoroute dite Toulouse-Sud, avec station-service Leclerc (25 sal.).; un camping (100 places) proche du canal du Midi.

En face, Belbéraud (1 310 hab., 747 ha), 7 km au NNO du chef-lieu dans les basses collines au nord de l’Hers, n’avait que 230 hab. en 1968; elle a ajouté 170 hab. entre 1999 et 2009; vieille église classée du 12e s., refaite au 16e et au 19e, avec peintures murales; maison de retraite (Treize Vents, 50 sal.), supermarché U (65 sal.), usine de plastiques Zodiac (100 sal.). Montlaur (1 250 hab., 961 ha), au sud de Belbéraud, aux maisons très dispersées, avait 360 hab. en 1962 et s'est accrue de 350 hab. (+39%) depuis 1999; ingénierie Ansile (20 sal.); l'habitat principal est à Saint-Lautier; le château de Montlaiur se perche un peu au SE.

Odars (740 hab., ), qui domine la vallée de la Marcaissonne à l’extrême nord du canton, et que traverse la D 2 Toulouse-Revel, n’avait que 180 hab. en 1962 et a encore gagné 150 hab. (un quart) de 1999 à 2009; fabrique d'huiles et graisses Mauran (25 sal.). Fourquevaux (780 hab., 1 003 ha), 8 km NNE de Montgiscard au-dessus de la vallée de la Marcaissonne et près de la route de Toulouse à Castres, également en croissance (+50 hab. depuis 1999), a un château du 17e s.; fabrique de matériel de dialyse Soludia, 80 sal., acquis par l'italien Bellco (SNIA) en 2002, qui l'a fait passer de 80 sal. à moins de 20 sal. sous le nom d'Hemodia.

Labastide-Beauvoir (1 070 hab., 1 020 ha), 6 km ESE de Fourquevaux sur la même route, accueille une maison de santé avec hospitalisation privée, notamment pour l’alcoolisme (Mailhol, 100 lits, 100 sal.); la commune a gagné 400 hab. (+60%) de 1999 à 2009, à 23 km de Toulouse-centre. Sa voisine Varennes (270 Varennais, 461 ha) est la commune la plus orientale du canton; elle a 70 hab. de plus qu'en 1999 (+35%); le petit village au sommet d'une colline est un peu à l'écart de la D 2 Toulouse-Revel.

L'ouest du canton est dans les fortes collines du Terrefort entre Ariège et Hers mort. Corronsac (710 Corronsacois, 634 ha), 8 km NO de Montgiscard, la plus proche de Toulouse, a gagné 250 hab. (+55%) de 1999 à 2009. Espanès (270 Espanésiens, 353 ha), 9 km à l'ouest du chef-lieu, n'a encore que peu de pavillons; château des 16e-17e s. avec parc. Montbrun-Lauragais (570 Montbrunois, 1 092 ha), 6 km à l'ouest de Montgiscard, a gagné 70 hab. depuis 1999; châteaux Latomy et Lanes, ancien moulin à vent (17e s., inscrit).

Issus (420 Issusiens, 711 ha) est à 9 km SO de Montgiscard. Son finage dépasse au sud la vallée de la Hise; il contient à l'ouest du village le centre de réception de satellites du CNES (Centre national d'études spatiales) dit d'Issus-Aussaguel, à vastes paraboles; programmes de télévision Vizada (50 sal.); la commune a 120 hab. de plus qu'en 1999 (+40%). Au sud de Montgiscard, Belbèze-de-Lauragais (100 Belbézois, 371 ha), Pouze (100 Pouzois, 382 ha) et Noueilles (340 Noueillois, 551 ha), dont les noms signifient Bellevue, la Colline et la Nouvelle, restent de petites communes. Le finage de Noueilles s'étend en partie dans la vallée de la Hise; château des Grèzes au nord.