Montrouge

45 500 hab. (Montrougiens) dont 300 à part, 207 ha, chef-lieu de canton des Hauts-de-Seine dans l'arrondissement d'Antony, 9 km au nord-est de celle-ci. La commune occupe un petit quadrilatère entre Malakoff et Arcueil, bordé au nord par le périphérique sud de Paris, de la porte de Châtillon jusqu'au-delà de la porte d'Orléans, et au sud par l'avenue Marx Dormoy qui sépare Montrouge de Bagneux. Le fort de Montrouge, au sud-est, est rattaché à la commune d'Arcueil; le quartier du Haut-Mesnil occupe le sud-ouest de la commune, juste au nord du triage ferroviaire de Châtillon et de la station de métro Châtillon-Montrouge, terminus de la ligne 13. La N 20 traverse la partie orientale de la commune depuis la porte d'Orléans.

L'ancienne commune de Montrouge allait jusqu'à Montparnasse: elle a été scindée par la construction des fortifications de Louis-Philippe, puis Paris a incorporé au nord le Petit Montrouge en 1860. C'est au stade Buffalo de Montrouge, créé en 1922 au sud-est de la commune et remplacé par une résidence en 1958, que Victor Basch a présidé à la création du Front Populaire en 1935. La ville a trois collèges et deux lycées publics dont un professionnel, un collège et lycée privé, un institut médico-éducatif et un centre d'aide par le travail; la faculté de chirurgie dentaire de l'université Paris-V est installée à la porte de Châtillon, ainsi qu'un internat de l'École Normale Supérieure. Montrouge tient un salon d'art contemporain et s'est équipée d'un grand carillon en 2000.

Ses anciennes industries ont presque toutes disparu; la principale entreprise est celle des éditions Bayard Presse (1 000-2 000 sal.). Montrouge accueille aussi une imprimerie Moore Paragon (200-500 sal.), les équipements Ela Medical (100-200 sal.), le siège de STMicroelectronics (200-500 sal.); installations thermiques Stefal (200-500 sal.), informatique Stime (500-1 000 sal.) et WDM (100-200 sal.), études de marché Taylor Nelson Sofres (500-1 000 sal.) et Explorer (200-500 sal.), négoces de matériel électrique CGE Distribution (200-500 sal.), de matériel ménager Babyliss (100-200 sal.); gardiennages GRP Jade (200-500 sal.) et Geos (100-200 sal.), publicité Daytona (200-500 sal.); transports Coursier (100-200 sal.).

La commune avait atteint 10 000 hab. en 1856 avant son amputation; de 3 500 hab. en 1861, sa population est passée à 17 300 en 1901, 30 300 en 1931, et a culminé à 45 300 en 1962; elle serait ensuite descendue jusqu'à 37 700 hab. en 1999 avant que les estimations officielles ne lui en attribuent 7 500 de plus en 2006. La majorité municipale est à droite depuis 1958; le maire actuel est Jean-Loup Metton, Nouveau Centre, également conseiller général. Le canton, créé en 1967, correspond à la commune. Montrouge est le siège de la communauté de communes Châtillon-Montrouge, groupement intercommunal des Hauts-de-Seine associant ces deux communes et 66 300 hab.