Mouton-Duvernet

quartier du 14e arrondissement de Paris au centre de l'arrondissement. Il est circonscrit par les avenues du Maine à l'ouest et René-Coty à l'est, les rues d'Alésia au sud et Froidevaux au nord. Il est traversé par l'avenue du Général-Leclerc; ses angles nord-est et sud-ouest sont occupés par les places Denfert-Rochereau et d'Alésia.

Il comprend la mairie de l'arrondissement, qui fut celle de Montrouge avant 1859 et qui donne sur deux squares agréables, le tribunal d'instance et le lycée technique Erik-Satie (280 élèves, secrétariat) près de la mairie, ainsi que le lycée professionnel catholique Catherine-Labouré (440 élèves) rue Gassendi. À l'est, l'hôpital public La Rochefoucauld (80 lits), issu d'un hospice de la Charité de 1780, se consacre aux soins de longue durée pour personnes âgées. L'église Saint-Pierre-de-Montrouge, sur la place Victor-et-Hélène-Basch, a été construite à partir de 1863 et se distingue par son haut clocher. Son nom rappelle qu'une partie du 14e arrondissement appartenait jadis à la commune de Montrouge. Sur la place Denfert-Rochereau se trouve l'entrée de la visite des Catacombes de Paris.

Le quartier est desservi par les métros Denfert-Rochereau, Mouton-Duvernet et Alésia, ainsi que par le RER B à la gare Denfert-Rochereau. Son nom vient de la modeste rue Mouton-Duvernet (360 m), ancienne rue Monthyon rebaptisée en 1864 du nom de Régis Mouton-Duvernet (1769-1816), officier des armées de la Révolution, fait baron en 1808, devenu général en 1811, fusillé en 1816 pour avoir soutenu les Cent Jours de Napoléon et s'être opposé au retour des Bourbons. La station de métro Mouton-Duvernet de la ligne 4 est sur l'avenue du Général-Leclerc et a été ouverte en 1909; elle a deux accès et a été redécorée en 1969 dans un style à carreaux orange qui a fait école avant d'être abandonné, et a changé à nouveau de décor en 2007.

Au nord du quartier, la rue Daguerre (630 m), parallèle à la rue Froidevaux, reste réputée pour ses commerces. Son nom est de 1867 et vient de Louis Daguerre (1787-1851), peintre devenu pionnier de la photographie et notamment inventeur du daguerréotype en 1837. La rue Froidevaux va de la place Denfert-Rochereau et l'avenue du Maine, sur 660 m, en longeant le cimetière du Montparnasse; ancienne rue du Champ d'Asile de la commune de Montrouge, elle a été nommée en 1896 en hommage à un officier des sapeurs-pompiers mort lors d'un incendie en 1882. La place Victor-et-Hélène-Basch honore la mémoire de l'ancien président de la Ligue des Droits de l'Homme et de son épouse, assassinés par des miliciens le 10 janvier 1944; nommée d'abord place Victor-Basch en 1944, elle a reçu un nom plus complet en 1992.