Muzillac

4 640 hab. (Muzillacais), 3 950 ha, chef-lieu de canton du Morbihan dans l’arrondissement de Vannes, 24 km ESE de Vannes sur la route de Nantes (N 165). Le bourg est actif, doté d’un collège public et un privé, une maison de retraite (75 sal.); y travaillent notamment une cartonnerie Thibault-Bergeron (230 sal.) et une robinetterie industrielle Parker Hannifin ex-Legris (120 sal.); pièces plastiques L'Océan des Plastics (35 sal.); installations électriques DC (25 sal.); magasin Super U (80 sal.), transports Sail (35 sal.), traitement des eaux Veolia (25 sal.).

La commune, au dessin très contourné, atteint au SE le rivage de l’océan par l’estuaire de la Vilaine (pointe du Moustoir); étang de Pen Mur au NO du bourg, dans la vallée du Kervily, avec moulin à papier à l’ancienne, restauré; château de Séréac (17e-18e s.) à l’est du bourg. Un parc de 6 éoliennes de 74 m de diamètre (10 MW, 25 GWh) a été installé à Muzillac en 2008. La population communale augmente depuis 1950, où elle était descendue à 2 000 hab. depuis le maximum précédent de 2 650 en 1906; elle a gagné 750 hab. entre 1999 et 2008. La ville est le siège de la communauté de communes du Pays de Muzillac, qui groupe 8 communes et 15 200 hab. (21 490 ha), soit presque le canton.

Le canton a 13 100 hab. (10 500 en 1999), 7 communes, 17 565 ha dont 571 de bois; il dispose d’une large façade littorale, mais sur la partie sans doute la moins fréquentée du littoral breton, entre l’estuaire de la Vilaine et la rivière de Penerf. Au sud de Muzillac, la petite commune de Billiers (940 Billotins, 587 ha), qui a un centre de réadaptation de 80 employés, ouvre sur l’Atlantique par une plage et la pointe rocheuse de Penn Lann, et borde une lagune intérieure; hôtellerie de luxe Roche-Vilaine (80 sal.) à la pointe de Penn Lann, centre de postcure (100 sal.) au château (19e s.), sur le site d'une ancienne abbaye; cairn des Grays et dolmen le Crapaud sur la côte, près de 300 résidences secondaires (43% des logements), quatre campings (400 places). La commune s'est accrue de 200 hab. entre 1999 et 2008.

Ambon (1 670 Ambonais, 3 804 ha), à l’ouest, donne à la fois sur les marais et étangs de la ria de Penerf et sur ceux de Billiers, et ouvre sur l’Atlantique par la plage et la baie de Kervoyal au sud-est, où s'est étoffé le village de Bétahon; supermarché Carrefour (50 sal.), maçonnerie BSB (40 sal.). La commune a reçu en 2004 un parc de 6 éoliennes (10 MW, 25 GWh) et partage en outre avec Lauzach le parc éolien du Moulin de la Drague, totalisant 5 hélices de 92 m (10,1 MW, 25 GWh), mis en service en 2009. Haut lieu des loisirs populaires, la commune a 1 500 résidences secondaires (plus des deux tiers des logements), et 17 terrains de camping totalisant 1 600 places, mais aucun de luxe, et pas d'hôtel. Sa population a gagné plus de 400 hab. entre 1999 et 2008 (+32%).

Le village de Kervoyal est toutefois dans la commune de Damgan (1 560 Damganais, 1 016 ha), station balnéaire familiale à la pointe SO du canton à 9 km de Muzillac, où se voit une vieille tour à feu pour les bateaux. Damgan, étirée sur 6 km de côte, occupe une longue presqu’île entre la ria de Penerf et la mer, et dispose de plusieurs plages et d’une côte rocheuse très découpée où est campé à l'ouest le village de Penerf (port, ostréiculture, musée de l’huître). La commune, créée en 1824 à partir d’Ambon, et qui était tombée de 1 500 hab. en 1881 à 810 dans les années 1960, est en nette croissance depuis et s'est augmentée de plus de 200 hab. entre 1999 et 2008. Elle totalise 3 300 résidences secondaires (plus de 80% des logements), 14 campings (1 200 places) et y ajoute deux hôtels.

Au SE, au bord de la Vilaine, la commune d’Arzal (1 400 hab., 2 344 ha) est connue pour le grand barrage en terre sur la Vilaine, réalisé en 1972, muni de portes pour la régularisation du débit du fleuve; port de plaisance juste en amont, moulin du 17e s.; parc d'activités de Lantiern près de l'échangeur de la D 765; fabrique d’aliments du bétail Barrat (65 sal.), ateliers de métallerie Bretagne Oxycoupage (50 sal.) et Serru Fer (45 sal.), scierie Silvadec (35 sal.), couverture Hillion (30 sal.), transports par cars Boceno (20 sal.); échangeur sur l’autoroute de Nantes à Vannes. La commune a 350 résidences secondaires (36% du parc), un camping. La population d'Arzal s'est accrue de 460 hab. de 1999 à 2008, soit d'une moitié!

Vers l’intérieur, restent deux communes: Noyal-Muzillac tout au NE, Le Guerno (790 Guernotais, 975 ha), classée comme «patrimoine rural de Bretagne», est connue pour ses fontaines et le château de Branféré, doté d’un jardin botanique et où la Fondation de France a aménagé un parc zoologique sur 60 ha (30 sal.), puis la fondation Nicolas-Hulot a installé en 2002 un centre de formation et d’accueil (École pour la nature et l’homme); menuiserie et charpentes Bretagne Sud (100 sal.), un camping (50 places). La commune a gagné 200 hab. de 1999 à 2008.