Nouvion

1 270 hab. (Nouvionnais), 1 573 ha, chef-lieu de canton de la Somme dans l’arrondissement d’Abbeville, 13 km NNO d’Abbeville, sur la N 1. La commune est à l’orée de la forêt de Crécy; un collège public. La seule entreprise notable, la serrurerie Stremler (80 sal.), au groupe suédois Assa Abloy, a fermé. La commune se nomme volontiers «en Ponthieu» mais n’a pas fait officialiser cette appellation. Sa population a augmenté assez régulièrement depuis les 660 hab. des années 1930, avant de se stabiliser. La communauté de communes de Nouvion-en-Ponthieu correspond au canton et siège au chef-lieu.

Le canton a 8 200 hab. (7 500 en 1999), 17 communes, 16 760 ha; il s’interpose entre la forêt de Crécy et Abbeville et s’étire d’ouest en est sur 25 km. À l’ouest, il ouvre sur le fond de la baie de Somme dans les communes de Forest-Montiers (400 hab., 1 022 ha dont 224 de bois), Ponthoile (620 hab., 1 941 ha), 5 km à l’ouest de Nouvion, et de Noyelles-sur-Mer (850 Noyellois, 2 001 ha), 6 km au SO de Nouvion, dont le nom est légèrement optimiste mais où se trouve la bifurcation ferroviaire vers Cayeux et vers Le Crotoy. Ponthoile a gagné 70 hab. depuis 1999, Noyelles 90 hab.

Le village de Forest-Montiers, ancien site d'abbaye, orné d'un jardin de Guise et réuni dans les années 1790 à Neuville-Bernay, se prolonge à l'ouest par le hameau de Neuville-Marais; son finage donne à l'ouest sur le marais du Domaine et accueille au nord un échangeur de l'A 16 avec péage, au centre deux campings (100 places); l'autoroute longe la forêt de Crécy, dans laquelle la commune a un grand bois. Ponthoile, qui a eu 900 hab. en 1866, 510 à son minimum de 1982, s'étend à l'ouest dans les marais, où se dispersent quelques hameaux, dont les principaux sont Romaine au nord et Morlay sur le rivage au bord des Mollières et de la route du Crotoy (D 940); un camping de 125 places. Noyelles a un cimetière militaire chinois, et contient au nord-est le hameau de Nolette, et celui de Sailly-Bray au bord des marais du Dien, ruisseau qui descend de Nouvion; son finage s'est agrandi dans la baie par plusieurs renclôtures, et avait englobé dans les années 1790 Bray, Nolette, Port et Sailly. Noyelles a deux campings (310 places) et plus de 150 résidences secondaires (plus d'un quart du parc de logements).

En amont de Noyelles dans la vallée de la Somme, rive droite, Port-le-Grand (310 Magniportains, 1 128 ha), à 8 km NO d’Abbeville, jadis Port, a été réunie après 1790 à Bonnance (ou Bonnanse) qui comprend un bois avec un château et un jardin clos de murs à roseraie et parterres de fleurs; château d'Orval (19e s.), un camping (60 places). Sailly-Flibeaucourt (1 020 Saillyssois, 1 064 ha), 4 km au sud de Nouvion, résulte d'une fusion des années 1790 mais s'est d'abord nommée Sailly, puis Sailly-le-Sec, et n'a pris son nom actuel qu'en 1906. La commune était le fief de la famille Vachette qui y avait installé une grande serrurerie ayant atteint les 500 emplois; mais après avoir été reprise par Ymos puis Valéo, l’usine a été transférée à Abbeville et Sailly et Flibeaucourt de sont plus que des villages d’habitation, chacun avec un château du 19e s., Sailly au nord; éditions Boost (25 sal.); aire de service de l'A 16 et restaurant d'autoroute de la Baie de Somme (25 sal.) au sud près du village de Flibeaucourt; une éolienne ancienne de faible puissance (1998, 250 kW); la fabrique de quincaillerie Poumarèdes et Martinet (45 sal.) a été fermée après son absorption par Devismes de Feuquières-en-Vimeu. La population communale a cependant augmenté de 60 hab. entre 1999 et 2008.

Forest-l’Abbaye (320 Sylvains, 330 ha), 4 km ESE de Nouvion, à l’orée de la forêt de Crécy, est un village exceptionnellement fleuri (4 fleurs, grand prix), avec une petite église romane classée. Le Titre (380 Titrois, 451 ha), juste au sud de Nouvion, a deux châteaux, de la Garenne (18e s.) et du Titre (19e s.) et a gagné 80 hab. après 1999. Hautvillers-Ouville (460 Hautvillois, 606 ha), 5 km au SE de Nouvion, sur l'ex-N 1, est le fief de la robinetterie Porquet-Albert (120 sal.) et a gagné aussi 80 hab. depuis 1999; la commune est le fruit d'une fusion de 1826; Ouville est un hameau au sud-est d'Hautvillers. Buigny-Saint-Maclou (530 Buignacois, 730 ha), à 7 km SSE de Nouvion et 6 km NNO d’Abbeville, se complète d'un château du 19e s., d'un lotissement et de la ferme de Blanche-Abbaye à l'est; au sud, a été aménagé l’aérodrome d'Abbeville (codes XAB et LFOI), il occupe 64 ha, a une piste bitumée de 1 250 m, deux gazonnées de 900 et 650 m, un aéroclub, et a enregistré 11 000 mouvements en 2010, dont 2 400 voyages privés.

Millencourt-en-Ponthieu (360 Millencourtois, 862 ha), à 8 km NE d'Abbeville et 4 km de Saint-Riquier, aligne sur le plateau nu ses maisons fleuries (trois fleurs). Neuilly-l'Hôpital (320 Neuillois, 769 ha), 9 km ESE de Nouvion et 7 km au nord d'Abbeville, est un petit carrefour, avec un château au village et un autre à l'ouest flanqué d'un bois, la Triquerie, tous deux du 19e s.; la commune a absorbé dans les années 1790 Beauvoir-l'Abbaye, au sud-ouest, qui n'a pas laissé de trace. Domvast (330 Domvastiens, 1 285 ha dont 439 de bois), 12 km à l'est de Nouvion, accueille les transports Gossart (25 sal.) et mord à l'ouest sur la forêt de Crécy; la commune a gagné 110 hab. de 1999 à 2008. Gapennes (260 Gapennois, 1 137 ha), qui s'est augmentée de 40 hab. dans le même temps, est la commune la plus orientale du canton, 16 km à l'est de Nouvion, et s'orne d'un château du 19e s.