Orlu

200 hab. (Orluséens), 7 079 ha dont 1 455 de bois, commune de l'Ariège dans le canton d'Ax-les-Thermes, 6 km ESE du chef-lieu, à 875 m. Le village est en aval d'une spectaculaire vallée rectiligne, parfaitement calibrée par les glaciers, drainée par l'Oriège; elle mène au massif du Carlit et elle est dominée au nord par la silhouette caractéristique de la Dent d'Orlu (2 222 m), haut lieu du vol libre. La population communale a culminé à 550 hab. en 1841 et atteint son minimum à 125 hab. en 1968. Orlu a reçu un observatoire de la montagne, une maison des Loups, un parc d'aventure dans les arbres, deux villages de vacances dont un de 126 places; un camping (100 places), et plus d'une moitié de résidences secondaires.

En amont du village, les Forges d'Orlu sont à la confluence de deux hautes vallées. La plus orientale est celle de la haute Oriège, coudée à angle droit, qui vient de l'étang Faury au pied du pic de même nom (2 702) et qui est dominée à l'est par les pics de la Coumette d'Espagne (2 763 m) et de la Grande Porteille (2 765); près de l'étang de Beys (ou en Beys), qui est à 1 956 m, a été aménagé un refuge de 50 places, qu'atteint le GR 7.

L'autre vallée, à l'ouest des pics de Roque Rouge, du Cap de Pinet (2 420) et du pic de Beys (2 532), est celle de Naguilles; dominée par les pics de l'Étang Faury, de l'Esquine d'Ase (l'Échine d'Âne, 2 706) et de l'Homme (2 464), elle contient plusieurs étangs, et le grand lac de Naguilles, créé en 1959 derrière un barrage-voûte de 51 m de haut à 1 880 m, et qui stocke 43 Mm3. Le lac alimente l'usine hydroélectrique des Forges d'Orlu, où les forges ont depuis longtemps disparu; cette centrale, à 900 m, a été refaite en 1958 et sa puissance portée à 80 MW.

En aval d'Orlu à 2 km, Orgeix (100 Orgeixois,, 1 839 ha dont 690 de bois, à 820 m) a deux petites usines hydroélectriques (5 et 6 MW), alimentées l'une par l'Oriège, l'autre par la vallée voisine d'Ascou (lac de Goulours) et le petit lac de Campauleil, accessible à pied depuis Ax. La commune s'étend au sud, où elle occupe les deux versants d'un vallon qui descend du pic de l'Homme, au-dessus d'un étang glaciaire; elle a gagné 25 hab. de 1999 à 2009. L'ensemble de la vallée de l'Oriège produit environ 160 GWh par an.