Orly

21 500 hab. (Orlysiens) dont 260 à part, 669 ha, chef-lieu de canton du Val-de-Marne dans l'arrondissement de Créteil, 8 km au sud-ouest de la préfecture. Son territoire s'étire d'ouest en est, de la nationale 7 jusqu'à la rive gauche de la Seine au droit de Villeneuve-Saint-Georges. Le bord de Seine est occupé par une grande usine des eaux et ses bassins. La voie ferrée issue de la gare d'Austerlitz traverse le territoire et croise la voie ouest-est de Grande Ceinture, qui dessine une grande courbe vers le sud et offre ainsi les deux stations du RER des Saules et d'Orly-Ville, ainsi que, près de l'angle nord-ouest du territoire d'Orly mais dans la commune de Thiais, la station du Pont de Rungis-Aéroport d'Orly.

L'habitat se concentre dans la partie centrale du territoire, que traversent du nord au sud la D 125 bis (avenue Marcel-Cachin) et la D 125, voie rectiligne qui porte le nom d'avenue des Martyrs de Châteaubriant. Le vieux centre-ville, la mairie et un centre commercial sont aux abords de la gare d'Orly-Ville. Le domaine de Grignon, au nord-ouest, appartient à la Fondation d'Auteuil. L'ouest de la commune, sur le plateau de Longboyau, est occupé par la partie orientale de l'aérodrome d'Orly, qui comprend l'extrémité nord de la piste 2, l'aérogare de fret et la moitié de l'aérogare d'Orly-Sud, ainsi que la gendarmerie aérienne. Au nord-ouest, au nord de l'avenue de la Victoire (D 64), s'étend la zone d'activités de la Senia.

Trois secteurs sont dotés de conseils de quartiers. Le secteur Est, entre la Seine et la D 125 (avenue des Martyrs de Châteaubriant), comprend les quartiers des Saules, des Bords de Seine et de la Sablière, du Fer à Cheval et ses stades, dont au nord une partie de l'ancien Domaine Gazier et des Navigateurs, qui forme une «zone urbaine sensible» et «zone de rénovation urbaine» partagée avec Choisy-le-Roi. Le secteur Centre s'étend entre la D 125 et la voie du RER, incluant les quartiers de la Pierre au Prêtre et ses barres de HLM, de Grignon, du Bas Clos. Le secteur Ouest va du RER à l'aéroport et contient notamment les quartiers du Parc de la Cloche au sud, du Gratte-Coq au nord, du Trou à Glaise à l'ouest.

Orly a une église du 12e s., et s'orne du parc et du château Méliès, avec un étang, et du petit parc de la Cloche; elle est équipée d'un centre culturel Aragon-Triolet, de deux collèges publics et un privé, un lycée professionnel public, un centre de formation d'apprentis (plasturgie), deux maisons de retraite, un institut médico-éducatif et un centre d'aide par le travail. Elle accueille de nombreuses entreprises, en partie seulement liées à l'activité aéroportuaire. Celles-ci apparaissent notamment avec la logistique de marketing Ditrimag (100 à 200 sal.), le routage STP (Société de traitement de presse, 100 à 200 sal.); les locations de voitures Avis (50 à 100 sal.), Hertz (50 à 100 sal.), Europcar (50 à 100 sal.); les services aéroportuaires Alysia (ADP, 500 à 1 000 sal.), Orly Flight Services (250 à 500 sal.), Europe Aviation (100 à 200 sal.), SFS (Société de fret et services, 50 à 100 sal.), Tatex (50 à 100 sal.), les manutentionnaires H. Reinier (200 à 500 sal.) et ISS Abilis (100 à 200 sal.), les restaurations Resteurop (250 à 500 sal.) et Soreslec (50 à 100 sal.), les transports Tatex (100 à 200 sal.), Bansard (50 à 100 sal.), Chronopost (50 à 100 sal.), DHL (50 à 100 sal.), UPS (50 à 100 sal.).

Dans d'autres domaines se signalent une fabrique de systèmes didactiques Ecodime (50 à 100 sal.), les informaticiens BSP (50 à 100 sal.) et Iris (50 à 100 sal.), un hypermarché Leclerc (200 à 500 sal.), les négoces de matériel électrique Deho (50 à 100 sal.), de textiles FDG (50 à 100 sal.), de fruits et légumes Pom Alliance (50 à 100 sal.), de boissons Cafein (50 à 100 sal.), de surgelés Orlygel (100 à 200 sal.), la distribution de produits secs Transgourmet (200 à 500 sal.); nettoyages TEP (100 à 200 sal.) et Avenir (50 à 100 sal.), gardiennages Temis (100 à 200 sal.) et Brinks (500 à 1 000 sal.), constructions Bati Renov (100 à 100 sal.), AMB (Artisans modernes du bâtiment, 50 à 100 sal.), travaux publics GCG (50 à 100 sal.) hôtellerie DGR (Novotel, 50 à 100 sal.).

La commune d'Orly avait 570 hab. en 1851, 860 en 1901; sa population a crû dans les années 1920 et 1930 (6 100 hab. en 1936) puis très vivement après 1955: 17 800 hab. en 1962, 30 200 en 1968; elle a perdu jusqu'en 1990 puis s'est stabilisée. La municipalité est traditionnellement de gauche; elle a eu longtemps pour maire Gaston Viens, communiste «refondateur» passé à la CAP (Convention pour une alternative progressiste) de 1968 à 2009. Le maire est Christine Janodet, du même mouvement; également conseiller général. Le canton correspond à la commune.

L'aéroport d'Orly (codes ORY et LFPO) a été établi sur la surface remarquablement plate du plateau de Longboyau. Son emprise occupe 1 528 ha dans les communes de Paray-Vieille-Poste (420 ha), Villeneuve-le-Roi (344 ha), Orly (241 ha), Athis-Mons (208 ha), Chilly-Mazarin (43 ha) et Morangis (37 ha). Il a d'abord servi de terrain de secours à Port-Aviation, situé à Viry-Châtillon et qui fut le premier aérodrome organisé en France, voire au monde; il a été très utilisé dès les débuts de la guerre de 1914-1918 puis devint le site de dirigeables de la Marine nationale, avant qu'apparaissent un aérodrome civil et des écoles de pilotage. Devenu base militaire allemande puis états-unienne, il fut choisi comme site du nouvel aéroport de Paris lorsque celui du Bourget ne parut plus adapté aux besoins. Il a accueilli les premiers vols d'Air France en 1952 et il est devenu entièrement civil en 1954.

L'aérogare Sud a été inaugurée en 1961, la N 7 ayant été recouverte sans sa traversée des terrains de l'aérodrome. Une tour de contrôle de 54 m a été dressée en 1966. L'aérogare Ouest est de 1971 et a été agrandie par la suite. Une Maison de l'Environnement a été ouverte en 1995 sur des plans de Paul Andreu, un Musée de l'Air Delta installé à Athis-Mons. La navette sur rails Orlyval fonctionne depuis 1971, reliant l'aéroport au RER d'Antony — une station de métro avait été construite à Orly-Sud mais n'a jamais été utilisée. L'aérodrome est doté de trois pistes de 3 650, 3 320 et 2 400 m, traite annuellement 25 millions de passagers (2009) dont 14 millions en vols internationaux, 91 000 t de fret plus 13 400 t de poste et enregistre 220 000 mouvements par an: il reste le second de France.