Ossun

2 380 hab. (Ossunois), 2 759 ha dont 871 de bois, chef-lieu de canton des Hautes-Pyrénées dans l’arrondissement de Tarbes, 10 km au SO de la préfecture. La ville est au bord du Mardaing, sous-affluent de l’Échez par le Souy, et au pied du plateau de Ger. La commune inclut sur le relief les grandes forêts d’Ossun et de Féline, et une part du terrain militaire de Ger. En dépit de la proximité de Tarbes, sa population n’a pas évolué comme celle d’une banlieue: elle était de 3 600 hab. en 1820, s’est abaissée ensuite à 2 000 en 1900 et moins de 1 800 entre 1920 et 1980, et n’augmente que lentement depuis.

Ossun a une gare et, surtout, la commune est le site de l’aéroport dit de Tarbes-Ossun-Lourdes, ou plus récemment Tarbes-Lourdes-Pyrénées (codes LDE et LFBT), étendu sur 196 ha, doté d’une piste en dur de 3 000 m et d'une aérogare internationale. Il a reçu 450 000 passagers en 2011, dont 75% en vols internationaux, surtout en charters: 80% des passagers se rendent à Lourdes en pèlerinage ou dans l’espoir d’un miracle de guérison. Le total des mouvements s'est monté à 17 000, dont 5 500 commerciaux, le reste en aéroclub.

Le canton a 12 600 hab. (11 300 en 1999), 17 communes, 13 966 ha dont 2 762 de bois. Il est limitrophe des Pyrénées-Atlantiques et, en outre, trois des cinq communes haut-pyrénéennes qui sont enclavées dans le département voisin lui sont rattachées: Séron (290 Séronnais, 929 ha) à 21 km NNO d’Ossun, Gardères (420 hab., 1 523 ha) et Luquet (360 hab., 817 ha) un peu plus au sud, séparées par le cours du Gabas. Séron a gagné 70 hab. de 1999 à 2009, Luquet 50.

Lamarque-Pontacq (790 Lamarquais, 1 085 ha), 7 km OSO d’Ossau, est également sur le plateau de Ger, au bord de l’Ousse, et soudée à sa voisine Pontacq, chef-lieu de canton des Pyrénées-Atlantiques; elle a 130 hab. de plus qu'en 1999. Au NNE d’Ossau à 3 km, Azereix (990 Azereixiens, 1 520 ha dont 266 de bois) comme Ossau est au bord du Mardaing et inclut une part du terrain militaire de Ger; elle a gagné 60 hab. depuis 1999; coopérative départementale d’élevage et d’insémination, récupération d'épaves aéronautiques Tarmac Aerosave (25 sal.).

Vers le sud-est, une dizaine de petites communes se partagent les collines du piémont pyrénéen. L’usine de la Socata, pilier de l’industrie tarbaise, est au bord de l’aéroport sur le territoire de Louey (1 010 Loueyais, 606 ha), 7 km au SO de Tarbes; passée dans le giron d’EADS, elle est à présent la plus grande usine du département, avec 1 260 salariés; elle date de 1966 mais vient d’une usine installée dès 1911, et très connue sous le nom de Morane-Saulnier; elle fabrique une gamme de petits avions de tourisme, d’affaires et pour l’armée (gamme TB). Louey accueille aussi les constructions métalliques Nestadour (60 sal., transférées de Lanne), la mécanique ADB (Atelier de Décolletage de Bigorre, 25 sal.). Louey a augmenté de 70 hab. depuis 1999.

Lanne (590 hab., 575 ha), proche aussi de l’aéroport et juste au sud de Louey à 8 km SO de Tarbes, abrite deux ateliers de constructions métalliques Safial-Profor (usine pour l’aéronautique, 80 sal.) et de mécanique Ségnère (20 sal.) et les transports Barcos (160 sal.), dont toutefois la principale plate-forme est à Bordères-sur-l’Échez; elle a 70 hab. de plus qu'en 1999.

Sa voisine du sud-est Bénac (530 Bénacais, 793 ha dont 286 de bois), au bord de l’Échez à 7 km SE d’Ossun et 9 km SSO de Tarbes, a un atelier d’aéronautique (AéroBénac, 20 sal.) et une chaudronnerie SFIB (80 sal.) travaillant aussi pour l’aéronautique. Bénac a gagné 50 hab. depuis 1999. Au NE, Juillan fait partie des banlieues de Tarbes. La communauté de communes du canton d'Ossun correspond exactement au canton mais son siège est à Juillan.