Pampelonne

750 hab. (Pampelonnais), 3 640 ha dont 940 de bois, chef-lieu de canton du département du Tarn dans l’arrondissement d’Albi, 13 km au NE de Carmaux sur le plateau du Ségala, juste au-dessus des gorges du Viaur. C’est une bastide de 1290 au plan régulier, établie par le sénéchal Eustache de Beaumarchais; ruines du château féodal de Thuriès sur un éperon de méandre du Viaur, barrage et usine hydroélectrique de Thuriès, livrés en 1921; le barrage-poids a 35 m de haut et retient 6 Mm3. Pampelonne a eu jusqu’à 3 000 hab. autour de 1860 et s’est dépeuplée jusqu’en 1982; elle s'est ensuite stabilisée, puis a augmenté de 70 hab. entre 1999 et 2009.

Le canton, limitrophe du département de l’Aveyron, a 3 900 hab. (3 700 en 1999), 9 communes, 16 222 ha dont 3 077 de bois. À l’extrême NO, Jouqueviel (100 Jouqueviélois, 1 215 ha dont 455 de bois), 19 km au nord de Carmaux, domine les gorges du Viaur par les ruines d’un donjon et fut un foyer de la Résistance.

Mirandol-Bourgnounac (1 100 Mirandolais, 3 819 ha dont 782 de bois) est également sur le plateau au-dessus des gorges, mais bénéficie d’un bien plus grand finage et a eu 2 600 hab. en 1866; sa population est à peu près stabilisée depuis 1968. La commune se nommait Mirandol avant 1889 mais le village principal, Bourgnounac, est sur le plateau, tandis que Mirandol est le nom du château féodal et de son hameau déchu au bord du Viaur. La commune déborde exceptionnellement le Viaur, rive droite, au confluent du Lézert; fabrique d’aliments du bétail Caste (20 sal.).

Tanus (530 Tanusiens, 1 907 ha dont 364 de bois), 7 km ESE de Pampelonne, est sur la N 88 et la voie ferrée de Rodez, qui franchit la gorge par le fameux viaduc du Viaur; elle s'est accrue de 90 hab. entre 1999 et 2009. Juste au sud de Tanus, Montauriol (55 Montauriolais, 530 ha) est une commune d'habitat dispersé, dont le finage s'étire du nord au sud et dont le chef-lieu est au hameau de Lamothe; elle accueille depuis 2009 une éolienne Enercon de 0,8 MW. Sa voisine de l'ouest Moularès (290 Moularésiens, 1 681 ha) conserve le château de Poutac et s'étend loin vers l'ouest entre le Céret et le Céroc, le long de la N 88 et de la voie ferrée, englobant notamment les hameaux de Graummont et de Montpieu.

Au sud du canton, Sainte-Gemme (810 Sainte-Gemmois, 2 016 ha dont 217 de bois), 5 km au NE de Carmaux, a reçu le barrage de Fontbonne sur le Céret, avec un lac de barrage de 14 ha; sa population a également augmenté de 90 hab. depuis 1999. Le finage est traversé, au sud du Céret, par la N 88 et la voie ferrée.