Papaïchton

1 500 hab., 262 800 ha, commune de l'Ouest de la Guyane dans le canton de Maripasoula. Le bourg est sur la rive droite de la Lawa (Maroni) à 25 km au nord-ouest de Maripasoula. Il fut établi en 1971, et d'abord sous le nom de Pompidou-Ville, un peu amont de l'ancien village de Papaïchton, à la suite d'une visite rendue par le Grand Man local à l'Élysée, à l'invitation du président Pompidou. La commune n'a été séparée de Grand-Santi qu'en 1993. Son territoire s'étend au nord et au nord-est du bourg, sur 50 km nord-sud et 65 d'ouest en est; il est principalement drainé par l'Abounami, affluent de la Lawa (Maroni) formé de deux branches principales. Au bord du Petit Abounami, le plus occidental, les sites d'orpaillage de Saint-Jean et de Kokoï ne sont que les plus connus d'un ensemble épars dans le bassin de la rivière mais qui ne donne lieu qu'à de petits permis de cent hectares. Quelques hameaux s'échelonnent le long du fleuve, en aval du bourg. Une piste vers Maripasoula est en cours d'aménagement.

Sinon, le village principal n'est accessible qu'en hélicoptère, ou en pirogue (à deux jours de Saint-Laurent-du-Maroni); il a une microcentrale thermique de 650 kVA, et un ensemble école-dispensaire-gendarmerie, plus un collège public. Papaïchton se considère comme la «capitale» du pays Boni, mais sa population semble avoir diminué: elle était de 1 700 hab. en 1999 (530 en 1990). L'Abattis Cottica (ou Kotika), vers le nord-ouest, est un site inscrit en raison de la diversité de ses paysages et de sa faune, et des aspects culturels du groupe Aluku, d'origine Boni, qui l'habite.