Paris-16e

153 900 hab., 791 ha (1 639 avec le Bois de Boulogne), arrondissement le plus occidental de Paris, sur la rive droite de la Seine. Il a été formé à partir des anciennes communes de Passy et Auteuil, et du quartier Chaillot qui était déjà dans Paris avant 1860; s'y sont ajoutées en 1929 les parties du Bois de Boulogne qui relevaient de Neuilly-sur-Seine et de Boulogne, cette dernière, devenant Boulogne-Billancourt, ayant reçu en 1860 toute la partie méridionale de l'ancienne commune d'Auteuil et même, provisoirement, une fraction de Passy. La partie habitée s'étend du pont de l'Alma au viaduc du périphérique et a donc accès aux ponts d'Iéna, de Bir-Hakeim, de Grenelle, Mirabeau et du Garigliano, plus la passerelle Debilly.

Elle est limitée au nord par les avenues de la Grande-Armée et Marceau, au sud par les avenues Ferdinand-Buisson et du Jour-se-lève. Le boulevard des Maréchaux s'y dédouble au sud (boulevards Murat et Exelmans) et relie successivement du sud au nord les portes de Saint-Cloud, Molitor, d'Auteuil, de Passy, de la Muette, Dauphine et Maillot. Le boulevard périphérique y est souvent enterré et longe l'hippodrome de Longchamp. L'ancienne Zone entre les deux ceintures est en grande partie occupée par des jardins et des installations de sports; mais elle comprend aussi des îlots d'immeubles résidentiels, surtout entre les portes d'Auteuil et de la Muette, ainsi que l'université Paris-IX Dauphine et l'ambassade de Russie.

L'arrondissement est divisé en six quartiers: Auteuil-Sud et Auteuil-Nord au sud, Muette-Sud et Muette-Nord au centre, Porte-Dauphine et Chaillot au nord. Espace de prestige entre Seine et Bois de Boulogne dans les «beaux quartiers» de Paris, il contient de nombreuses institutions privées et fondations, sièges d'entreprises, et beaucoup d'ambassades. Il est le symbole d'une bourgeoisie fortunée symbolisée par le sigle NAP (Neuilly-Auteuil-Passy).

Pourtant, il n'est pas l'arrondissement le plus cher de Paris, ni celui dont la population est la plus riche, du moins dans la moyenne des familles: il est dépassé sur ces deux critères par les 6e, 7e et 8e arrondissements, plus centraux; la moyenne calculée des revenus des ménages est de 82 600 euros par an (108 700 pour ceux qui paient l'impôt); la part des exemptés d'impôt est égale à celle de ces trois arrondissements (25 à 26%). La majorité municipale a toujours été à droite; le maire est Claude Goasguen, UMP, professeur de droit, également député.

La population du 16e diminue régulièrement depuis le maximum démographique, atteint en 1962 avec 227 400 hab.: elle était de 193 600 hab. en 1975, 169 900 en 1990, 161 800 en 1999. Cela tient à ce que son solde naturel est l'un des plus faibles de Paris (avec les 4e, 5e, 6e et 7e arrondissements), soit +0,4% par an, tandis que le déficit migratoire est le plus élevé de la capitale (-1,1% par an); le 16e est, avec le 4e arrondissement, celui qui se dépeuple le plus. Les résidants sont cependant stables (62% dans le même logement que cinq ans avant), la proportion de retraités (22%) est la plus élevée de Paris, celle des ménages d'une seule personne parmi les plus faibles (48%).

La part des diplômés d'enseignement supérieur est grande (49%) mais moins que dans les 5e, 6e, 7e et 8e arrondissements, celle des cadres et professions supérieures à peine moyenne en raison de la place des retraités. L'arrondissement loge 118 000 emplois alors qu'il n'a que 65 400 résidants ayant un emploi (taux de 181%); ces emplois sont qualifiés (3e pour les cadres et professions supérieures après le 5e et le 8e arrondissement, à égalité avec le 2e et le 9e) mais avec un net déficit de «professions intermédiaires» (22%, le dernier de la capitale) et d'emplois dans l'industrie et le bâtiment (16e avec 8%).

L'arrondissement dispose de 2 700 chambres d'hôtels (68 hôtels) et il est le deuxième de la capitale pour le nombre d'hôtels de luxe (24, pour 1 100 chambres, loin derrière le 8e arrondissement toutefois) mais seulement 7e pour le nombre de leurs chambres; il a, de loin, le plus fort taux parisien de logements vacants (16%) et de ménages avec voiture (60%). Il compte six collèges et sept lycées publics, une douzaine de collèges et lycées privés, une vingtaine de musées, trois théâtres, 26 lieux de culte dont 15 catholiques, 4 catholiques étrangers, 3 orthodoxes, 2 protestants, un anglican et un israélite.

Parmi les sièges ou bureaux d'entreprises figurent dans l'arrondissement EADS (200 à 500 sal. plus EADS Astrium, 100 à 200 sal.), Lagardère Matra Hachette (100 à 200 sal.) et Lagardère Paris-Racing (100 à 200 sal.), Pechiney Alcoa-Alcan (200 à 500 sal.), Franprix Holding (groupe Casino, 500 à 1 000 sal.), Lafarge (200 à 500 sal.), Perenco (pétrolier, 200 à 500 sal.), Pernod-Ricard (100 à 200 sal.), Peugeot PSA (2 000 à 5 000 sal.), Techniques et Produits (200 à 500 sal.), YSL Haute-Couture (100 à 200 sal.), des fabriques de parfums et cosmétiques Beauté Prestige International (BPI, 200 à 500 sal., parfums Issey Miyake, J.-P. Gaultier, N. Rodriguez) et de médicaments Meda Pharma (suédois, 100 à 200 sal.); informatique Akka (200 à 500 sal.), TRSB Algotec (200 à 500 sal.), Helice (200 à 500 sal.) et Murex (100 à 200 sal.), ingénierie du Cirad (100 à 200 sal.).

La finance et le conseil d'entreprise sont représentés par la banque Espirito Santo et de la Vénétie (100 à 200 sal.), le Crédit Suisse (100 à 200 sal.), la BFT (100 à 200 sal.), Beijaflore Finance (100 à 200 sal.), la BNP (100 à 200 sal.), le courtage Kepler (100 à 200 sal.), les conseils Right Management Garon Bonvallot (100 à 200 sal.), Oliver Wyman (200 à 500 sal.) et Ufifrance (100 à 200 sal.); l'immobilier, par Loiselet et Daigremont (100 à 200 sal.), Miromesnil Gestion (200 à 500 sal) et la Segece (200 à 500 sal.).

L'arrondissement a un hypermarché Carrefour (200 à 500 sal.) et un supermarché Casino (100 à 200 sal.), des négoces d'articles de vaisselle Baccarat (100 à 200 sal.), d'habillement Franck et fils (100 à 200 sal.) et TH France (100 à 200 sal.), de vente par correspondance des laboratoires P. Ricaud (100 à 200 sal.). Sont présents aussi dans l'arrondissement le groupe d'enseignement de Saint-Jean-de-Passy (100 à 200 sal.), le travail temporaire Axcess (100 à 200 sal.) et les nettoyages Avantage Services et Propreté (100 à 200 sal.) et SSCP (200 à 500 sal.).

Dans les entreprises de loisirs apparaissent la Cité de l'Architecture (Chaillot, 100 à 200 sal.) et le théâtre national de Chaillot (100 à 200 sal.), le club de football du PSG (100 à 200 sal.), Radio-France (2 000 à 5 000 sal.), RFI (500 à 1 000 sal.), NRJ (200 à 500 sal.), les programmes de télévision Aubes Production (500 à 1 000 sal.) et Reservoir Net (200 à 500 sal., Delarue); le traiteur Potel & Chabot (200 à 500 sal.), l'hôtel Le Parc (100 à 200 sal., 106 chambres, passé en 2009 au group Westmont), la restauration collective Spohre (100 à 200 sal.).