Père-Lachaise-Réunion

quartier du 20e arrondissement de Paris, au centre sud-ouest. Toute sa partie septentrionale est occupée par le célèbre cimetière du Père-Lachaise. Les limites sont au nord l'avenue Gambetta et au sud la rue d'Avron, à l'ouest les boulevards de Ménilmontant et de Charonne, à l'est la rue des Rondeaux et la rue des Pyrénées.

Le cimetière du Père-Lachaise s'étend sur 44 ha, compte 5 300 arbres et un grand columbarium. Il porte le nom d'un jésuite, qui fut confesseur de Louis XIV. Ancienne propriété des jésuites qui durent le revendre, le domaine fut ensuite abandonné, puis devint en 1804 l'un des trois grands cimetières parisiens, sur 17 ha; il fut promu en 1815 par le transfert des dépouilles d'Héloïse et Abélard, de Molière et de La Fontaine; il avait déjà 33 000 tombes en 1833 et s'est encore étendu, devenant le plus vaste de Paris; 69 000 tombes y sont actuellement recensées. Il a connu les derniers combats de la Commune à la fin de la Semaine Sanglante et l'exécution de 148 Communards devant le Mur des Fédérés, au sud-est, devenu un lieu de commémorations régulières; un Jardin du Souvenir a été aménagé depuis 1985 pour la dispersion des cendres, le grand columbarium a déjà un siècle; la fréquentation est de deux millions de visiteurs par an.

Au sud du Père-Lachaise, le relief descend dans des quartiers peuplés, où sont le petit lycée professionnel public Charles-de-Gaulle (250 élèves, tertiaire), le collège public Henri-Matisse (410 élèves) et l'École supérieure de techniciens en biologie appliquée (ESTBA), institution privée laïque sans but lucratif qui reçoit 480 élèves. Le théâtre Confluences-Maison des arts urbains est à l'ouest du cimetière sur le boulevard de Charonne, le théâtre de l'Écho (50 places) rue des Orteaux. L'église Saint-Jean-Bosco, de 1937 en béton, s'orne d'un haut clocher carré aux allures de minaret; le temple de Béthanie (1904) de l'Église réformée est à l'angle sud-est du cimetière du Père-Lachaise.

Le quartier comprend de hauts immeubles, dont deux tours de 70 m et 18 ou 19 étages, l'une rue des Orteaux (1980) et l'autre aux abords du boulevard de Charonne (1975). Il est desservi par les métros Père-Lachaise et Gambetta au nord, Alexandre-Dumas, Avron, Buzenval et Maraîchers au sud. La station de métro Père-Lachaise est à l'angle nord-ouest du cimetière, au carrefour du boulevard de Ménilmontant, des avenues Gambetta et de la République, et de la rue du Chemin-Vert. Là se croisent les lignes 2 (1903) et 3 (1904). La Réunion est le nom attribué en 1850 à une rue de Charonne (800 m de long) réunissant alors le Grand et le Petit Charonne; la place de la Réunion a la même origine; celle-ci n'a donc rien à voir avec l'île de la Réunion, à laquelle est consacrée la place de l'Île-de-la-Réunion dans le 12e arrondissement. La rue des Orteaux va de la rue de Bagnolet au boulevard Davout et croise la rue des Pyrénées; son nom, qui vient d'un lieu-dit évoquant des jardins, a été substitué en 1869 à celui de la rue Madame de la commune de Charonne, ancienne allée du château de Bagnolet.