Pietrosella (Petrusedda)

1 100 hab., 3 523 ha, commune de Corse-du-Sud dans le canton de Santa-Maria-Siché, à 27 km du chef-lieu par la croute de crête, et 26 km au SE d'Ajaccio. Elle a été créée en 1857 à partir de Coti-Chiavari. Le village est isolé dans les reliefs, à 550 m, mais la commune est largement ouverte sur la mer entre Porticcio et Coti-Chiavari. Elle aligne successivement du nord au sud la plage d'Agnarellu, la presqu'île de l'Isolella dominée par une tour gênoise et terminée par la pointe des Sept Navires (Sette Nave), l'anse Ottioni et la partie nord de l'anse de Chiavari; tout l'ensemble de l'Isolella est d'ores et déjà assez fortement construit. Un «sentier du myrte» a été aménagé par l'Office national des forêts. La commune a été en 1997 le lieu de l'attaque de la gendarmerie qui a précédé l'assassinat du préfet Érignac. La population a augmenté de 179 hab. entre 1999 et 2005, soit de 17%.