Quiévrechain

6 000 hab. (Quiévrechinois), 471 ha, commune du département du Nord dans le canton de Valenciennes-Est, 11 km ENE du chef-lieu. La ville est sur la N 30 vers Mons, à la frontière belge que longe l’Aunelle et qui la sépare de Quiévrain ; parc de l’Aunelle. La commune est la plus orientale du parc régional Scarpe-Escaut. Un puits de mine, le n°2 de la Compagnie de Crespin, ouvert en 1925 au terme de difficiles travaux commencés en 1902, a été exploité jusqu’en 1950 et laisse un terril de 118 m. Le quartier de Blanc-Misseron, sur la route, a reçu jadis des industries ; une zone industrielle y est en voie de réaménagement avec Crespin. La «zone urbaine sensible» et «zone de rénovation urbaine» du Blanc-Misseron s’étend sur 87 ha et réunit plus de la moitié des habitants de la ville (3 700 hab.). Celle-ci accueille les métalleries TER (75 sal.) et Spefinox (35 sal.) et des supermarchés Carrefour (50 sal.) et Match (35 sal.). Elle dispose d’un collège public, un centre d’aide par le travail, une prison pour mineurs de 60 places ouverte en 2008. La commune n’a atteint le millier d’habitants qu’en 1865, et a crû ensuite jusqu’en 1975 (7 300 hab.). Sa population décroît depuis et a perdu 100 hab. de 1999 à 2010.