Quissac

2 740 hab. (Quissacois, 2 332 ha dont 1 220 de bois, chef-lieu de canton du département du Gard dans l'arrondissement du Vigan, 39 km ONO de Nîmes, sur la rive gauche du Vidourle; temple de 1833 à colonnes; collège. Le bourg est double, formé d'un vieux village à ruelles et maisons anciennes, et d'un nouveau village marchand du 19e s. vers la gare de l'époque, le Camp Neuf; grand temple protestant du 19e s. La voie ferrée qui allait vers Millau est déposée depuis longtemps.

Quissac est depuis 1993 la base opérationnelle du groupe Lexel de vente par correspondance (cosmétiques et bijoux) dans une ancienne usine du groupe Éminence (950 agents, la plupart itinérants), qui se flatte de compter plus de 500 000 clients. Toutefois, son principal employeur local est une clinique psychiatrique (200 sal.); pépinières Gendre (40 sal.), Intermarché (25 sal.), cave coopérative; collège public. La ville organise annuellement un festival de chanson dit des Nouveaux talents. Après un premier sommet à 1 900 hab. en 1931 et un creux à 1 460 en 1954, la population communale croît et s'est augmentée de 430 hab. entre 1999 et 2009.

Le canton, limitrophe du département de l'Hérault, a 6 400 hab. (5 000 en 1999),, 12 communes, 14 112 ha dont 6 808 de bois et garrigues; il est traversé du NO au SE par le Vidourle et se déploie en terrain accidenté dans les garrigues, ponctuées de très petits villages. Corconne (570 Corconnois, 1 298 ha dont 864 de bois), 7 km au SO de Quissac, se tasse sous son ancien château et vise au vignoble de qualité; elle a gagné 80 hab. de 1999 à 2009 (16%). Saint-Théodorit (450 hab., 875 ha dont 211 de bois et garrigues), à l'opposé et à 9 km NE de Quissac au bord de la plaine du Gard, a 156 ha de vignes et se trouve sur le passage du GR 63; elle a gagné 1190 hab. de 1999 à 2009, soit 73%…