Saint-Amand-Longpré

1 200 hab. (Saint-Amandinois), 2 137 ha, chef-lieu de canton du Loir-et-Cher dans l'arrondissement de Vendôme, 14 km au SSO de celle-ci. La commune est traversée par la N 10, le TGV Aquitaine, et dispose d'une gare sur la voie ferrée entre Tours et Vendôme; collège public; petite fabrique de pièces pour automobiles (Traven, 50 sal.; Vitro Service, 35 sal.). La commune s'est nommée d'abord Saint-Amand, puis Saint-Amand-de-Vendôme en 1892, et a pris son nouveau nom en 1965 à la faveur de sa fusion avec Longpré, dont l'ancien village est à 6 km au sud-ouest, sur la Brenne comme Saint-Amand. Longpré n'avait alors plus que 60 hab. La population communale n'a que légèrement augmenté après la fusion et s'est stabilisée depuis 1982. Le village est le siège de la communauté de communes de Beauce et Gâtine, qui rassemble 18 communes et 6 100 hab.

Le canton, limitrophe de l'Indre-et-Loire, a 4 750 hab. (4 400 en 1999), 13 communes et 21 751 ha dont 2 981 de bois. Au SO, toutes deux à 6 ou 7 km de Château-Renault, sont Villechauve (290 hab., 1 102 ha), au bord de la Brenne, qui a un musée des abeilles, et Authon (660 hab., 3 226 ha dont 649 de bois); le village d'Authon se tient sur le plateau comme le château du Fresne (16e et 18e s.) au nord, riche d'un parc, jardin d'agrément et orangerie, tandis que le château du Hêtre au sud domine le confluent de la Brenne et de son petit affluent de droite le Rondy; ancienne abbaye-château de l'Étoile au village (12e, 15e et 19e s.).

Prunay-Cassereau (660 Prunaisiens, 3 285 ha dont 477 de bois), 9 km à l'ouest du chef-lieu, dont le nom était seulement Prunay avant 1919, englobe la moitié de la forêt de Prunay; la commune a eu près de 1 100 hab. en 1841 et un minimum de 520 hab. en 1990; le Cassereau est un hameau au sud-ouest du village. La commune accueille une fabrique de plaques métalliques de signalisation et de barrières (SPL Grolhier, 70 sal.).

L'autre moitié de la forêt est dans le finage de la petite Sasnières (100 hab., 783 ha dont 395 de bois), juste au nord; jardin, parc et château du Plessis sur 11 ha, très visités; Sasnières avait encore 200 hab. en 1900. C'est à Huisseau-en-Beauce (420 hab., 898 ha), 4 km au nord du chef-lieu, qu'est le château du Plessis-Saint-Amand, du 18e s., avec parc; la commune aurait gagné une centaine d'habitants de 1999 à 2007.