Saint-Amans-des-Cots

800 hab. (Saint-Amanéens), 4 151 ha dont 910 de bois, chef-lieu de canton du département de l'Aveyron dans l'arrondissement de Rodez, 24 km au nord d'Espalion à 750 m sur le plateau de Viadène, dont il est en somme le chef-lieu et le marché principal; on écrit volontiers localement Côts, mais ce n'est pas l'orthographe officielle, qui n'a d'ailleurs ajouté «des Cots» qu'en 1936. Le village a un collège public; sa population avait dépassé 1 300 hab. dans la première moitié du 19e s.; elle continue de baisser. Le plateau est entaillé par deux ravins descendant de l'Aubrac, la Selves et le Salvet; ils confluent au sud du village.

Un barrage-voûte, dit de la Selves ou de Maury, a été mis en service en 1948 à la confluence; haut de 72 m, il retient un vaste lac de 166 ha, divisé ainsi en deux branches et qui stocke 35 Mm3; les eaux vont à l'usine électrique du Lardit au nord d'Entraygues, de 42 MW, qui peut fournir105 GWh au réseau chaque année. Saint-Amans-des-Cots est le siège de la communauté de communes de la Viadène, qui correspond au canton.

Le canton a 2 200 hab., 6 communes, 17 189 ha dont 4 604 de bois; s'appuyant au NO sur le cours de la Truyère, allant au SO jusqu'à celui du Lot, il entoure Entraygues. Campouriez (410 Campouriéziens, 1 838 ha dont 630 de bois), 8 km à l'ouest de Saint-Amans par la route, se tient à 510 m sur une échine de plateau entre deux profonds ravins descendant vers les gorges de la Truyère, dont celui de la Selves; constructions GCTS (25 sal.). La commune a eu 1 400 hab. en 1880. À l'extrême SO de la commune, et du canton, 2 km au nord d'Entraygues, a été construite l'usine hydroélectrique du Lardit, alimentée par une conduite souterraine qui descend du barrage de Maury. En amont sur la Truyère, la commune donne sur le barrage de Couesque et son lac: Campouriez fait face à Saint-Hippolyte qui est dans le canton d'Entraygues-sur-Truyère.

Montézic (260 Montézicois, 1 887 ha dont 654 de bois) n'est qu'à 3 km au NO de Saint-Amans, à 630 m; EDF a pu établir sur le plateau le vaste réservoir de Montézic, de 245 ha, qui peut retenir 32 Mm3 et que l'usine électrique souterraine du Vallon établie au bord de la Truyère remplit par pompage aux heures creuses; le dispositif permet de livrer au réseau la production annuelle considérable de 900 GWh en heures de pointe; un plan d'eau fixe de 16 ha a été réservé dans le lac pour les loisirs.

La commune de Saint-Symphorien-de-Thenières (250 Saint-Symphoriénois, 3 163 ha dont 966 de bois), dont le centre est à 10 km au NNE de Saint-Amans, à 750 m, occupe tout le nord du canton, que limitent la Truyère et son affluent le ravin de l'Ondes; elle inclut à l'ouest la moitié du réservoir de Montézic; sa population est montée à 1 100 hab. vers 1850. Huparlac (260 Hupurlacois, 2 470 ha dont 327 de bois), 10 km NE de Saint-Amans à 850 m, occupe le reste du canton sur le plateau en direction de Laguiole. La partie du canton qui est au sud de la Selves et va jusqu'au Lot forme la commune de Florentin-la-Capelle (340 Florentinois, 3 680 ha dont 1 117 de bois), dont le village principal se tient sur le plateau au-dessus du ravin de l’Amarou, vers 700 m. Florentin a perdu 50 hab. de 1999 à 2009, alors que la population des autres communes est restée remarquablement stable.