Saint-Amé

2 200 hab. (Stamésiens), 807 ha dont 476 de bois, commune du département des Vosges dans le canton de Remiremont, 7 km à l’est du chef-lieu au confluent de la Moselotte et de de la Cleurie, rive droite. La bourgade est à la bifurcation des routes de Remiremont vers Gérardmer et vers Saulxures et La Bresse. Elle a eu pour ancêtre un monastère colombaniste créé en 620 sous l’oppidum gaulois devenu de ce fait le Saint-Mont.

La commune offre un parc miniature de maquettes des monuments et paysages d’Alsace et Lorraine; fabrique d’agrafes métalliques Sofragraf, au groupe néerlandais Van Aerden (120 sal.), institut médico-éducatif et centre d’aide par le travail de l’Adapei; transports Vial (50 sal.), négoce de matériaux Mondial Granit (40 sal.), de matériel agricole Petitjean (35 sal.); travaux publics Peduzzi TP et VRD (30 et 30 sal.), plomberie Xolin (20 sal.). Saint-Amé avait environ 700 hab. autour de 1850, 1 200 vers 1900; sa population a connu une croissance sensible de 1930 à 1975 et s’est stabilisée depuis; elle s'est augmentée de 180 hab. entre 1999 et 2008.