Saint-Anthème

780 hab., 6 889 ha dont 2 300 de bois, chef-lieu de canton du Puy-de-Dôme dans l'arrondissement d'Ambert, 22 km ESE de la ville à 940 m, dans le Forez. C'est une «station verte de vacances» et de villégiature estivale, avec village de vacances. Elle est doublée d'une station de sports d'hiver à 6 km NNO dans la montagne d'Allebasses près du col de Sapeyres (1 365 m), dotée de 3 pistes de ski alpin et 3 remontées mécaniques, et liée au domaine de ski nordique des environs de Pierre-sur-haute dans un ensemble dit des Crêtes du Forez. Une jasserie (le Coq Noir au Grand Genévrier) près du col est aménagée en «musée paysan du Vallorgue», près des sources de l'Ance. La commune a eu plus de 3 000 hab. pendant tout le 19e siècle et en avait encore 1 700 en 1954; la baisse continue (-40 hab. de 1999 à 2008). Saint-Anthème fait partie de la communauté de communes de la vallée d'Ance, qui siège à Saillant dans le canton voisin.

Le canton, situé dans le parc Livradois-Forez, a 1 500 hab., 5 communes et 13 406 ha dont 5 890 de bois. Traversé du nord au sud par la vallée de l'Ance, qui descend vers la Loire, il a un relief très accidenté; les crêtes dépassent 1 300 m, et même 1 400 au NO; sa limite orientale suit celle département de la Loire le long de la crête du Forez. À l'ouest, la petite commune de Grandrif (180 hab., 2 215 ha dont 1 289 de bois), à 800 m, est le siège de la communauté de communes Livradois-Portes d'Auvergne, la plus petite du département: 4 communes, 2 000 hab. — dont 70% résident dans la commune de Marsac-en-Livradois, dans le canton voisin. Grandrif a eu jusqu'à 1 400 hab. en 1881 et en avait encore plus de 500 en 1954.