Saint-Antoine-de-Breuilh

2 100 hab. (Saint-Antonais), 1 782 ha dont 242 de vignes, commune du département de la Dordogne dans le canton de Vélines, au sud-est du chef-lieu et 6 km à l'ouest de Sainte-Foy-la-Grande. Le bourg est dans la plaine de la Dordogne, rive droite, au passage de la voie ferrée et de la D 936, détournée en rocade vers le sud. Il a pour relais le gros hameau et le château de Saint-Aulaye (15e et 18e s.), ancienne commune absorbée en 1824, au sud-ouest sur la rive de la Dordogne; les Laurents au sud-est, où est une laiterie-fromagerie des Chaumes (groupe Bongrain, 220 sal.), les Novettes à l'est dans le prolongement de Port-Sainte-Foy, et le Breuilh au nord, au pied du vigoureux coteau sur lequel monte le finage, sans aller très loin sur le plateau. Le territoire s'allonge vers l'ouest jusqu'au contact de Saint-Seurin-de-Prats, privant ainsi Vélines et Montcaret d'accéder à la rive de la Dordogne; de grands étangs de gravières sont dans la plaine à l'ouest. La commune n'a pas de pont, mais ceux de Porte-Sainte-Foy sont proches. La population avait 1 100 hab. dans l'entre-deux-guerres et progresse depuis; elle a gagné 200 hab. entre 1999 et 2008.