Saint-Brandan

2 400 hab. (Brandanais), 2 516 ha, commune des Côtes-d’Armor dans le canton de Quintin, 4 km au SE du chef-lieu. C’est un petit centre d’industrie sur la voie ferrée de Saint-Brieuc à Loudéac, dont la zone d’activité est proche de Quintin. Outre une fabrique de camping-cars Autostar (120 sal.) du groupe Trigano, l'essentiel est dans la filière alimentaire animale: salaisons Elquin (130 sal., 3 500 t/an), au groupe Guyader qui l'a acquis de Coopagri; volailles et plats cuisinés Socavol-SCAV (190, groupe Glon) et viandes de volailles Beldis (55 sal., groupe Doux); laiterie-crèmerie de la SLVA (Monts d'Auvergne, ex-Toury, 55 sal.); aliments du bétail et parachimie Le Men (35 sal.). Dans la distribution figurent un centre Leclerc (65 sal.), un magasin de bricolage CGM (Comptoir Quintinais de Matériaux, 80 sal.), les transports GT (55 sal.). Saint Brandan était un abbé irlandais du 6e s. qui a écrit de célèbres Voyages merveilleux à la recherche du paradis terrestre, plaçant du côté de la Méditerranée un îlot imaginaire assimilé aux îles Fortunées (les Canaries). La population a augmenté assez régulièrement depuis le creux de 1975 (1 700 hab. sdc) mais s'est stabilisée depuis.