Saint-Chinian

1 860 hab. (Saint-Chinianais), 2 329 ha, chef-lieu de canton du département de l'Hérault dans l'arrondissement de Béziers, 28 km au NO de Béziers, sur le Vernazobre au passage de la N 112; collège public, couvent et école catholique, cave coopérative (39 000 hl), distillerie; une entreprise de 35 emplois (IMGR Rocquet, installation de magasins). Le village est né d'un monastère bénédictin consacré à saint Agnan (ou Aignan, évêque d'Orléans qui avait résisté aux troupes d'Attila), ce qui a donné Sanch Anhan, puis Saint-Chinian au 17e s. - c'est donc le même nom qu'Aniane. La commune a eu des tanneries et des fabriques de drap, fort actives au 17e s. et expédiant des londrins vers les pays du Levant; on signalait encore une fabrique de près de 300 ouvriers en 1851; les inondations de 1875 ont mis fin à ce qui en restait.

Mais elle a trouvé un nouveau et plus grand renom dans le vignoble de qualité; ses viticulteurs exploitent 510 ha (AOC coteaux-du-languedoc et saint-chinian). L'AOC saint-chinian, reconnue en 1982, est divisée en deux zones, celle des schistes (10 communes), celle des terrains argilo-calcaires (10 communes). Elle associe principalement les cépages syrah, carignan, cinsault, mourvèdre, grenache; elle porte sur 3 000 ha, pour 120 000 hl de rouges et 10 000 de rosés; en tout, elle intéresse 7 caves coopératives et 70 caves particulières. La commune a eu 3 800 hab. en 1881 puis sa population a diminué jusqu'en 1990; elle s'est stabilisée depuis, ne gagnant que 60 hab. de 1999 à 2009. La communauté de communes du Saint-Chinianais associe 9 communes (5 300 hab.) et siège à Saint-Chinian.

Le canton a 7 900 hab. (6 800 en 1999), 13 communes, 21 925 ha dont 4 600 de bois et garrigues; il est limitrophe du département de l’Aude au SO et mord au nord sur le massif ancien des Avant-Monts (691 m au Montahuc). Babeau-Bouldoux (300 Badoussiens, 2 140 ha), 4 km au NO du chef-lieu, formée en 1921 par l’association de deux anciens hameaux de Saint-Chinian et qui avait alors 380 hab., puis 450 en 1936, mais qui s'était dépeuplée ensuite, a gagné 50 hab. depuis 1999; on y cultive 260 ha de vignes. La plus grande partie du territoire est dans les roches anciennes couvertes de bois et garrigues (1 600 ha). Dans les gorges du Vernazobre sont une maison de vacances et classes de découverte des Pupilles de l’enseignement, une pisciculture, la grotte du Moulin; l’altitude du finage monte à 686 m.

Prades-sur-Vernazobre (280 Pradéens, 1 998 ha), 5 km au NE du chef-lieu, est également au pied des reliefs et se partage entre 1 000 ha de garrigues, 350 de bois et 280 ha de vignes; la commune a été créée en 1900 à partir de Cessenon; elle avait alors 400 hab. puis s’est dépeuplée jusqu’en 1982; elle a gagné 40 hab. de 1999 à 2009. Pierrerue (290 hab., 1 170 ha), 2 km à l’est du chef-lieu, cultive 430 ha de vignes dont des AOC saint-chinian et coteaux-du-languedoc. Cébazan (530 Cébazanois, 1 303 ha), 6 km au SE du chef-lieu sur la route de Béziers, a une cave coopérative fort ancienne (1905, 30 sal.) et 420 ha de vignes des mêmes AOC; la commune a gagné 180 habitants entre 1999 et 200ç, plus d'une moitié….

Cazedarnes (530 Cazedarnais, 1 164 ha), 7 km à l’est du chef-lieu, a aussi une coopérative viticole (avec distillerie) et près de 440 ha de vignes, en partie d’appellation saint-chinian ou coteaux-du-languedoc. La commune a été créée en 1850 à partir de Cessenon; elle avait alors 450 hab. et a dépassé les 500 en 1901, puis s'est dépeuplée jusqu'en 1975 (280 hab.); elle a gagné 130 habitants entre 1999 et 2009, donc un tiers. Au sud-est, l’abbaye de Fontcaude, fondée en 1154 (prémontrés), a de belles ruines du 12e s. restaurées en 1969-1980; musée, concerts estivaux, source vauclusienne. Une appellation de vin de pays des Coteaux de Fontcaude porte sur 6 communes des environs de Quarante et Puisserguier.

Tout au SO du canton, Cruzy (970 Cruzyats, 2 585 ha),13 km au sud de Saint-Chinian, a eu le statut de ville; le village en a des restes intéressants, dont une église forte du 14e s., à tourelles et des maisons anciennes. Il s’accompagne d’une grosse cave coopérative de 86 000 hl, et dispose de tous les commerces de base, ainsi que d’un musée minéralogique et archéologique. La commune associe garrigues et plaine viticole et touche au canal du Midi par le domaine, parc et bois de Sériège (vins); oppidum et grotte au défilé de Sainte-Foi, sous le pic de Roquefourcade. Le finage contient 1 200 ha de vignes, en partie d’AOC saint-chinian ou coteaux-du-languedoc; 800 ha de garrigues. La commune avait dépassé les 1 700 hab. en 1901 et s’est dépeuplée jusqu’en 1990; elle a repris 130 hab. entre 1999 et 2009.