Saint-Christol-lès-Alès

6 800 hab. (Saint-Christolens), 2 025 ha dont 464 de bois, 185 de vignes, commune du département du Gard dans le canton d'Alès-Ouest, 5 km au sud d'Alès dans la plaine de rive droite du Gardon. Cette commune de banlieue participe activement au bassin d'Alès. Elle a un constructeur d'automobiles (PGO, 70 sal., répliques de voitures anciennes), un Intermarché (50 sal.), un centre d'appels (LMCS, 85 sal.), des ateliers d'agro-alimentaire (plats de poissons Coudène, 45 sal.), de peintures (VFP, 25 sal.), de mécanique (Jonquet, 20 sal.), de travaux publics (Seeb-Bonnefille, 45 sal.); mais la station de recherche de pathologie comparée (virologie des insectes) INRA-CNRS a été abandonnée.

La commune abrite une et propose un musée du Scribe (origine du papier, écriture, salle d'école 1900), le site de loisirs de Mainterargue, le château de Montmoirac (13e s.), les jardins d'Aristée, un parc municipal ombragé sur 12 ha au Rouret. Saint-Christol est aussi le siège d'un «système productif local» dénommé TISS (Textile Internet Sud et Savoir-faire) ou Textile Cévennes, qui s'efforce à l'entraide d'une vingtaine d'entreprises. Le nom de la commune était simplement Saint-Christol avant 1926; elle avait alors 1 400 hab. et sa population a augmenté constamment depuis; elle a ajouté 1 200 hab. entre 1999 et 2009 (+21%).