Saint-Gervais

10 500 hab., 42 ha, quartier central de l'arrondissement Paris-4, le plus densément peuplé. Il est limité par la rue des Francs-Bourgeois au nord, les rues Saint-Paul et de Turenne à l'est, de Lobau et des Archives à l'ouest, et par la rive droite de la Seine au sud, où court la voie Pompidou et que dominent les quais de l'Hôtel-de-Ville et des Célestins. Il est relié à l'île Saint-Louis par le pont Marie au centre et le pont Louis-Philippe en aval. Il est traversé d'est en ouest par la rue Saint-Antoine et la rue de Rivoli, au bord de laquelle est la mairie de l'arrondissement, côté ouest.

Il comprend l'église Saint-Paul-Saint-Louis du 17e s. à l'est, et l'église Saint-Gervais-Saint-Protais, rebâtie au début du 16e s. sur un site du 4e s. et voisine de la Maison des Compagnons du devoir qui expose des chefs-d'œuvre de compagnons. Il est desservi par les stations de métro Saint-Paul, sous-titrée Le Marais, sur la ligne 1 (1900), et du Pont-Marie. Au nord-est, sont l'hôtel d'Albret (1650), la Maison de l'Europe dans l'hôtel de Coulanges de 1660, la Bibliothèque historique de la ville de Paris dans l'hôtel de Diane de France (1598) et le centre universitaire Mahler (université Paris-I), le marché Sainte-Catherine aux façades du 18e s., une caserne de pompiers à l'emplacement de l'ancien hôtel des ducs de la Force qui était devenu la prison de la Force, trois synagogues aux environs des rues des Rosiers et Ferdinand-Duval (ancienne rue des Juifs jusqu'en 1900) dans le Pletzl, dont la synagogue de la rue Pavée, œuvre «art nouveau» d'Hector Guimard (1913).

Au sud-est, le village Saint-Paul est un îlot qui rassemble des boutiques d'antiquités et objets de mode; il contient un musée de la Curiosité et de la magie. Cette partie sud-orientale du quartier comprend aussi la Maison européenne de la photographie; le lycée Charlemagne, l'un des premiers de Paris, établi dans d'anciens hôtels de jésuites et fréquenté par un millier d'élèves (plus 550 au collège associé); l'hôtel de Sens de la fin du 15e s., à la fois médiéval et renaissance et qui abrite la bibliothèque Forney (art et artisanat); et, autour du square Albert-Schweitzer, le tribunal administratif de Paris dans l'hôtel d'Aumont du 17e s. (par François Mansart), le lycée Sophie-Germain (830 élèves), la Cité internationale des arts qui contient 280 ateliers individuels d'artistes, des ateliers collectifs et des studios, et un ensemble lié à la proximité du Pletzl avec le monument de la Shoah avec crypte, le musée (2005) et le centre de documentation juive contemporaine, le mur des Noms et le mur des Justes.

La cour d'appel administrative de Paris occupe l'hôtel de Beauvais (17e s.), dans la rue François-Miron où ont été restaurées des maisons médiévales à colombage. Au nord-ouest, l'église Notre-Dame des Blancs-Manteaux et le Crédit Municipal («Ma Tante», depuis 1918) font face aux Archives rue des Francs-Bourgeois; l'Espace des Blancs-Manteaux est un lieu d'exposition actif. Rue du Temple, la petite église des Billettes, devenue en 1812 temple luthérien, a un cloître remarqué du 15e s. Au Bourg Tibourg où est la mairie d'arrondissement, l'ancienne caserne Napoléon de 1853, place Baudoyer, a abrité la Garde républicaine jusqu'en 2009 et devrait servir à l'administration municipale; elle fait face à la minuscule rue des Mauvais-Garçons. Non loin, le collège François-Couperin (450 élèves) est rue du Grenier-sur-l'Eau, dans une partie rebaptisée allée des Justes-de-France tout près du monument de la Shoah.