Saint-Jacques-de-la-Lande

10 300 hab. (Jacquolandins) dont 130 à part, 1 183 ha, commune d’Ille-et-Vilaine dans le canton de Rennes-SO, en banlieue SO juste au-delà de la rocade. Ce qui freste de l'ancien bourg, contenu au sud-est du finage et environné de lotissements, touche à la grande usine Citroën de la Janais. La commune a reçu l’aéroport de Rennes et la zone industrielle de la Haie des Cognets au nord-ouest, le Parc des expositions au sud, ainsi qu’un collège public. D'autres urbanisations ont pris place au nord du bourg et de l'aéroport (le Haut Bois, la Chevrolais, la Maltière) et la pointe nord-est de la commune est à l'intérieur de la rocade de Rennes au Pigeon Blanc, où est la mairie. Au sud-ouest, le golf de Rennes (18 et deux fois 9 trous) est entre l'aéroport et la plaine de la Vilaine, dont la vallée est trouée de gravières.

La commune avait 1 000 hab. vers 1900; elle est passée à 2 000 en 1936, 3 500 en 1954, 6 600 en 1968 et avait ralenti ensuite un peu sa croissance, mais la population totale aurait gagné 2 400 hab. de 1999 à 2008, soit plus de 30%, dépassant ainsi le seuil des 10 000 habitants. La majorité municipale est traditionnellement de gauche; le maire est Emmanuel Couet, socialiste, l'un des vice-présidents de Rennes-Métropole.

L’aéroport, de catégorie B et de codes RNS et LFRN, occupe 274 ha; il a deux pistes bitumées de 2 100 m et 850 m; il assure des vols réguliers avec Paris et plusieurs villes françaises (Air France et Chalair), Southampton et plusieurs villes britanniques (Flybe), Dublin (Aer Lingus). Le trafic est d’environ 400 000 passagers par an (avec un maximum de 520 000 en 2007) dont 65 000 à 90 000 en vol international, et 8 000 t de fret, 3 000 t de poste. Cela représente 13 000 mouvements commerciaux par an, 50 000 non commerciaux dont 40 000 locaux. L'aéroport a été doté d’une nouvelle aérogare en 2002, d’une capacité de 800 000 passagers/an; gardiennage aéroportuaire Securitas (80 sal.).

La commune héberge tout un ensemble d’entreprises de type suburbain, dont les principaux établissements sont ceux de la Caisse régionale de Crédit Agricole (1 360 sal.) et de France-Télécom (300 sal.). Un vaste ensemble est dans la logistique, avec les transports: Frigo 7 Locatex (200 sal.), UPDS (110 et 70 sal.), DHL (120 sal.), Ducros (110 sal.), BSL (100 sal.), Guisnel THB (100 sal.), Loca Parc (90 sal.), Argentais (85 sal.), TNT (85 sal.), Chronopost (80 sal.), Brit Air (45 sal.), Le Roy (40 sal.), General Logistics (30 sal.), Exapaq (25 sal.) et le portage Rennes Sud (55 sal.).

La commune accueille de gros magasins Castorama (125 sal.), Point P (40 sal.), des supermarchés U (60 sal.) et Carrefour (30 sal.); les négoces en gros de bois et matériaux Point P (140 sal.), de fruits et légumes Pomona (95 sal.), de panneaux DMBP (groupe Saint-Gobain, 75 sal.), de produits chimiques Quaron (80 sal.). Dans les services se signalent l'informatique Sotiaf (50 sal.), les métrages Terragone (géomètres, 40 sal.); les nettoyages Derichebourg (280 sal.), Atmos (70 sal.), Bret Net (45 sal.), ABC Net (30 sal.); publicité Adrexo (120 sal.)

Dans l'industrie et le bâtiment se signalent les fabriques de moteurs Wimetal (Tenneco, 40 sal.), d'équipements aérauliques Axima (35 sal.), d’éléments en béton KP1 (85 sal.) et de mortiers Weber et Broutin (50 sal.); installations électriques Ineo (70 sal.), thermiques Axima Seitha (70 sal.) et Missenard (50 sal.); menuiserie Delormes (45 sal.), finitions de bâtiment SNPR (150 sal.), maçonnerie Beltrame (55 sal.), travaux publics Eiffage (40 sal.).