Saint-Jean-de-Monts

8 300 hab. (Montois), 6 172 ha dont 731 de bois, chef-lieu de canton de la Vendée dans l'arrondissement des Sables-d'Olonne, 49 km au NO des Sables, et station balnéaire renommée. Le bourg se cache à l'abri du massif dunaire littoral, à 1 km de la plage, mais l'urbanisation a largement envahi les dunes boisées et même débordé sur le territoire de Saint-Hilaire-de-Riez au lotissement des Demoiselles. Son territoire occupe 8 km de côte exposée au SO et bordée de dunes. Il s'étend largement dans le Marais Vendéen, jusqu'à 7 km au nord, et 8 km vers le SE.

La station a eu ses premières installations à la fin du Second Empire, et a connu un nouvel élan après 1925, un autre après 1960. Elle dispose d'un casino (groupe Émeraude, 50 sal.), d'un palais des congrès, d'un centre nautique, d’établissements de thalassothérapie (40 et 20 sal.), d'un golf (25 sal.) et d'un hippodrome, plus un ensemble de distractions, sports et jeux de plage très complet, et plusieurs villages de vacances. Elle a deux collèges, l'un public et l'autre privé, un hôpital gériatrique, un centre antialcoolique, un centre de rééducation physique et un centre hospitalier de la Croix-Rouge, une maison familiale rurale; hôtel le Robinson (35 sal.). La commune enregistre treize hôtels (350 chambres) dont aucun de luxe, 47 campings (9 300 places) dont 18 de luxe (5 500 places), 12 400 résidences secondaires pour 4 300 résidences principales.

OOutre un supermarché U (120 sal.), un Intermarché (40 sal.), un Lidl (25 sal.), plusieurs entreprises y travaillent: pâtisserie industrielle Monts-Fournil (La Mie Câline, 270 sal.), abattage de volailles Freslon (60 sal.); amendements organiques Or Brun (20 sal.), revêtements (Laidin, 30 sal.); immobilier Foncia (25 sal.); autocars Sovetours (50 sal.), nettoyage urbain Coved (50 sal.). La population communale a atteint 4 000 hab. dès 1846, est doucement montée à 4 700 autour de 1910 et restait à ce niveau en 1962; elle croît depuis et a encore gagné 1 200 hab. de 1999 à 2009. L’unité urbaine Insee serait de 11 900 hab., comme l'aire urbaine.

Le canton a 18 000 hab. (15 200 en 1999), 5 communes, 18 446 ha et coïncide avec la communauté de communes Océan-Marais-de-Monts, qui siège au chef-lieu. Au nord de Saint-Jean, La Barre-de-Monts et Notre-Dame-de-Monts se partagent le littoral, qui fait face à l'ouest. Le Perrier (1 890 Prérois, 3 322 ha) est au milieu du marais à 6 km au NE de Saint-Jean; elle a une fabrique de bétons (IPM, 25 sal.); la commune a eu plus de 2 000 hab. en 1896 puis était descendue à 1 200 en 1975 et sa population augmente un peu depuis; elle a gagné 340 hab. de 1999 à 2009. Soullans occupe la partie orientale du canton et du marais.