Saint-Julien-du-Sault

2 400 hab. (Saltusiens), 2 381 ha dont 755 de bois, chef-lieu de canton du département de l’Yonne dans l’arrondissement de Sens, 22 km au sud de Sens sur le versant gauche de la vallée de l’Yonne. La ville, considérée comme «village de caractère», a des maisons anciennes et quelques restes d’enceinte, une église collégiale; musée du patrimoine local et industriel; institut médico-éducatif. La population est assez stable, fluctuant autour des 2 000 hab. depuis 150 ans.

Située sur un petit rapide de l’Yonne dont elle tire son nom et qui fixa jadis une forge, la ville dispose d’une gare et reste un lieu d’industrie: fabrique de lampes d’automobiles et de chantier de la société Automotive Lighting Rear Lamps, du groupe italien Magneti-Marelli (ex-Scintex, 250 sal.), plastiques Efisol (panneaux isolants, 95 sal.), l'Acier Poli (descendu de 50 à 20 sal., boucles de ceinture), remorques Asca Demico (35 sal.), menuiserie métallique Chevalier (20 sal.); l’atelier des lames Leresche (20 sal.) est l’héritier de l’ancienne forge; puissant centre logistique du groupe allemand de fournitures industrielles Berner (1 500 sal., 120 emplois sur place) et divers petits ateliers dont un centre d’aide par le travail; magasin Intermarché (45 sal.).

Le canton a 5 500 hab. (5 200 en 1999), 9 communes, 15 486 ha dont 3 750 de bois; il s’étend sur le plateau au SO de Saint-Julien, jusqu’à la limite du département du Loiret; il est traversé par l’A 6. Au sud, Sépeaux (430 hab., 1 991 ha dont 272 de bois) est dans la petite vallée du Vrin; échangeur et péage de l’autoroute A 6. C’est à Précy-sur-Vrin (490 hab., 2 116 ha dont 451 de bois), un peu au nord, qu’est installée l’aire de service de l’autoroute, où le restaurant Autogrill et chaque station-service emploient chacun 25 personnes. Saint-Loup-d’Ordon (230 hab., 1 767 ha dont 428 de bois), 11 km OSO du chef-lieu, a un gros élevage de volailles (Hubbard, 55 sal.). Toutes ces communes ont modérément gagné des habitants entre 1999 et 2008.