Saint-Laurent-Blangy

6 100 hab. (Immercuriens), 983 ha, commune du Pas-de-Calais dans le canton d'Arras-Nord, 3 km au NE de la préfecture au bord de la Scarpe. Saint-Laurent se nomma Immercourt avant le 12e s., d'où le gentilé. Blangy est une ancienne commune, absorbée en 1819. Les villages furent détruits en 1914-1918. La commune est passée de 1 000 hab. en 1830 à 1 900 vers 1900, puis 3 100 dans l'entre-deux-guerres; elle a poursuivi sa croissance jusqu'en 1982 (6 100 hab.) puis a perdu des habitants avant de se stabiliser puis de gagner 480 hab. entre 1999 et 2010.

Le finage s'étend assez loin au nord, où il englobe un cimetière allemand, et a plusieurs cimetières britanniques. La ville est fleurie (trois fleurs) et a un collège privé. Dans la vallée de la Scarpe a été aménagé le jardin public de la Brayelle (2 ha), rehaussé d'un manoir de 1920. La commune contient aussi les parcs du Chevalier (3,5 ha), du château d'Immercourt (18e s. reconstruit dans les années 1920, 8 ha) avec une maison de retraite, et du domaine de Vaudry-Fontaine (1842, 10 ha). Celui-ci est assorti d'une bibliothèque et d'une base nautique offrant un torrent d'eaux vives, un parcours de kayak et des sports de glisse et accueille quelque 50 000 visiteurs par an. Une zone industrielle est aménagée au sud de la Scarpe. Une zac (zone d'aménagement concerté) partagée avec Saint-Nicolas, peuplée de 6 400 hab. et étendue sur 95 ha, est classée en «zone urbaine sensible» et «zone de rénovation urbaine».

La ville conserve une large base industrielle, bien que sa principale fabrique, Meryl Fiber (340 sal.), productrice de nylon issue du groupe Rhodia, ait été liquidée en 2012 après différents changements de propriétaire. Les principaux établissements sont les fabriques de colles et gélatines Ceca du groupe Total par Arkema (145 sal.), d'huiles SIO (Industrielle des Oléagineux, 95 sal., filiale d’Archer Daniels Midland, états-unien), d'accessoires pour cycles Shimano (45 sal., japonais), la fonderie de fonte de la Scarpe (35 sal.), la métalleries CMBH (40 sal.); menuiserie GCM (35 sal.); installations électriques Decina (105 sal.), AES Dana (45 sal.) et Lesot (45 sal.), installations thermiques Missenard-Quint (30 sal.), production de chaleur GDF-Suez (35 sal.); construction de voies ferrées ETF (50 sal.),d'ouvrages maritimes et fluviaux Techsub (35 sal.), travaux publics Witrant (30 sal.), maçonnerie Holbat (165 sal.) et couverture Genty (55 sal.), peinture EGP Saudemont (30 sal.) ; transports Gilliers (100 sal.), Protock (50 sal.), Relais Colis (30 sal.).

Dans le secteur tertiaire, Saint-Laurent-Blangy accueille les négoces de fruits et légumes Rosello (50 sal.), de matériaux Murprotec (70 sal.), Point P (40 sal.), Boyenval-Van Peer (30 sal.), de métaux Métal Artois (45 sal.), de quincaillerie Bossu-Cuvelier (30 sal.), la distribution pharmaceutique Alcyon (85 sal.); maintenance d’ordinateurs Sicorfe (80 sal.) ; informatique Alternalease (45 sal.), analyses et essais Apave (50 sal.); nettoyage Guilbert (130 sal.), publicité Adrexo (100 sal.). La ville est également le siège de la coopérative agricole Unéal, résultat d’une fusion de 2002, qui y emploie 400 personnes ; son effectif total est de 1 500 salariés, sa collecte de céréales et oléoprotéagineux de 1,5 Mt/an et elle fédère 8 000 adhérents.