Saint-Laurent-des-Arbres

450 hab. (Saint-Laurentais), 2 664 ha dont 1 471 de bois et 407 de vignes), commune du département du Gard dans le canton de Roquemaure, à 7 km à l’ouest du chef-lieu. Le bourg est dans la plaine, gardant une ouverture entre les barres de reliefs est-ouest de la montagne de Saint-Geniès à l’est et de la Coste à l’ouest; il arbore un donjon, une église fortifiée, des maisons anciennes; supermarché Casino (45 sal.), négoce de matériaux Tout Faire (30 sal.). Il organise annuellement un festival de concerts de l’Amitié (musique de chambre). Au nord du finage, le «camp d’assignation à résidence forcée» de Saint-Maurice (Saint-Maurice-l’Ardoise) a servi à interner des prisonniers allemands, puis a logé des harkis autour de 1960, dont les enfants se sont révoltés en 1975, ce qui entraîna sa fermeture. La commune était passée ainsi de 500 hab. en 1930 à 2 100 en 1975, avant de redescendre à 1 400 en 1982; elle croît à nouveau depuis et a gagné 670 hab. entre 1999 et 2005 (+38%).