Saint-Martin

ancien faubourg de Paris au nord-est, dont le nom vient du prieuré de Saint-Martin-des-Champs, qui était à l'emplacement occupé à présent par le Conservatoire national des Arts-et-Métiers. La rue Saint-Martin, longue de 1 400 m, va du quai de Gesvres, face au pont Notre-Dame, jusqu'aux Grands Boulevards. Elle est dans le prolongement de la rue Saint-Jacques, donc de l'ancien cardo de Lutèce. Elle est parallèle à la rue Saint-Denis et l'axe des boulevards de Strasbourg-Sébastopol-Saint-Michel a été ouvert entre elles par les travaux haussmanniens. Elle a pour annexe un passage du Commerce-Saint-Martin dans le quartier Sainte-Avoie du 3e arrondissement, créé en 1979.

Elle atteint au nord la Porte Saint-Martin, marquée par un arc de triomphe de 1674 commémorant des victoires sur le Rhin, haut de 18 m. La voie se poursuit au nord par la rue du Faubourg-Saint-Martin, de 1 900 m de long, qui va jusqu'à l'ancienne barrière de la Villette (place de la Bataille-de-Stalingrad) en longeant la gare de l'Est, et traverse ainsi tout le 10e arrondissement. Cette rue a pour annexes une cité Saint-Martin, voie publique de 53 m près du croisement du boulevard de Magenta et une impasse du 49 Faubourg Saint-Martin près du marché Saint-Martin.

Le boulevard Saint-Martin va de la place de la République à la Porte Saint-Martin sur 470 m, comme élément des Grands Boulevards et de l'enceinte de Charles V; ses abords offrent plusieurs théâtres et salles de spectacles. Le marché Saint-Martin est près de la mairie du 10e arrondissement, rue du Château-d'Eau.

Le canal Saint-Martin relie le canal de l'Ourcq à la Seine. Au sens strict, il a 4,6 km de long des écluses de la Rotonde de la Villette au port de l'Arsenal; proposé dès 1804, il n'a été réalisé qu'entre 1822 et 1825, servant à la fois à l'approvisionnement en eau et au transport de marchandises; il a été modernisé en 1892, porté à un gabarit de 41,7 m sur 7,80 avec un mouillage de 2,20 m, autorisant des bateaux Freycinet et picards; il comporte cinq écluses dont quatre doubles. Toute la partie méridionale a été recouverte en 1860 par l'allée du boulevard Richard-Lenoir, prolongée en 1907 par le boulevard Jules-Ferry. Il sert aujourd'hui à la plaisance et aux navettes touristiques et ses berges, longées par le quai de Valmy à l'ouest et le quai de Jemmapes à l'est, sont appréciées des flâneurs et des riverains. Il dessine un coude marqué à la hauteur du square Villemin et il est prolongé au nord par le bassin de la Villette. La rue des Écluses-Saint-Martin, nommée en 1831, mais privée ensuite du tronçon au nord du canal nommé rue Eugène-Varlin en 1910, va de la rue de la Grange-aux-Belles au quai de Jemmapes (220 m); elle succède à un tronçon septentrional de la rue de Saint-Maur devenu rue des Morts près de l'hôpital Saint-Louis…