Saint-Martin-Boulogne

11 500 hab. (Saint-Martinois) dont 320 à part, 1 315 ha, commune du Pas-de-Calais dans le canton Sud de Boulogne-sur-Mer, juste à l'est du chef-lieu. Le finage cerne la ville de Boulogne, de la rive droite de la Liane au sud-ouest, aux abords de la Colonne de la Grande Armée au nord-ouest, et culmine au mont Lambert. Le finage est traversé par l'autoroute A 16, qui contourne Boulogne, et y a trois échangeurs, notamment avec les routes de Saint-Omer et de Desvres. La ville est fleurie (trois fleurs) et ses alentours conservent de grosses fermes anciennes, notamment celle du Moulin l'Abbé (14e s., avec tour) et de Bédouâtre (17e-18e s.), ainsi que le château du Denacre (18e s.) et le jardin de la Caucherie (18e s.). Elle s'est dotée d'un espace culturel Georges Brassens, et d'une mairie annexe au sud à Ostrehove. Elle dispose d'un collège et d'un lycée privés, du centre médical et chirurgical de Boulogne (320 sal., 210 lits), d'une maison de retraite.

L'activité est essentiellement tertiaire. Un gros centre commercial au nord-est sur la route de Saint-Omer s’est formé autour d’un hypermarché Auchan (470 sal.), avec des magasins Leroy-Merlin (100 sal.), Decathlon (75 sal.), Brico-Dépôt (75 sal.), Boulanger (65 sal.), Conforama (40 sal.), Metro (30 sal.), deux supermarchés Carrefour (25 et 25 sal.) ; négoces de biens ménagers Socoldis (45 sal.) et CDM (Centrale des Multiples, 35 sal.), de boissons CGM (Comptoir des Grandes Marques, 30 sal.) ; comptabilité Experial (40 sal.), assurances Autofirst (95 sal.); maçonnerie Sacob (55 sal.), nettoyage Onet (130 sal.), réseaux et canalisations Sade (60 sal.), travaux publics Colas (55 sal.), ingénierie Voirie, Routes et Réseaux (30 sal.); conditionnement Toner Services (45 sal.), centre d’appels Armatis (500 sal.), services à la personne 02 Côte d'Opale (35 sal.); autocars Moleux et Roussel (35 sal.). EDF-ERDF affiche 1 290 salariés, la distribution de gaz GDF 350; gestion d'installations de sports Vert Marine (35 sal.). La population communale a atteint 2 000 hab. en 1851, 5 000 en 1900 ; elle a culminé à 12 300 hab. en 1975 et fluctué ensuite, perdant 350 hab. de 1999 à 2010. Le maire est Christian Bailly, socialiste.