Saint-Maurice-l'Exil

5 700 hab. (Saint-Mauritains), 1 282 ha, commune du département de l'Isère dans le canton de Roussillon, 7 km au NO du chef-lieu. C'est le site de la centrale nucléaire dite de Saint-Alban, équipée de deux réacteurs de 1 335 MW chacun, mis en service en 1985 et 1986; EdF y emploie 670 personnes. La ville a un collège public et un institut pour handicapés moteurs cérébraux (120 sal.), et plusieurs ateliers: traitements de surface (Prezioso, 120 sal.), métallerie (Spinella, 120 sal.); installations électriques Remi (35 sal.), Abad (25 sal.) et Ineo (25 sal.), nettoyage Solonet (35 sal.). La commune a eu 820 hab. en 1911, 1 400 en 1954 et sa population n'avait pas cessé de croître durant le 20e s., mais elle est restée étale de 1999 à 2007. La ville est le siège de la communauté de communes du pays Roussillonnais, qui rassemble 22 communes (43 700 hab.).