Saint-Méen-le-Grand

4 400 hab. (Mévennais) dont 170 à part, 1 821 ha dont 254 de bois, chef-lieu de canton d’Ille-et-Vilaine dans l’arrondissement de Rennes, 38 km à l’ouest de la préfecture. Ancienne ville d’abbaye, elle reste un centre religieux avec son abbatiale du 11e (et du 19e) s. et l’ancien séminaire (17e s.) qui a servi de refuge, et une ville de foires. Elle conserve une usine des salaisons Onno (Salaisons Celtiques, 170 sal.), mais la fromagerie Entremont, qui avait 190 sal., a fermé en 2006; couverture Payou (40 sal.), nettoyage urbain Théaud (125 sal.), transports Piron (100 sal.) et La Mévennaise (70 sal.).

La ville a un hôpital local (20 lits), un collège public et un privé, un lycée hôtelier privé, une maison familiale rurale; un Super-U (100 sal.) et un Intermarché (30 sal.). Elle a ouvert un musée Louison-Bobet: le coureur, triple vainqueur du Tour de France cycliste, est né dans la commune en 1925 (et décédé en 1983). La population communale a augmenté des années 1920 (2 500 hab.) à 1982 (3 700 sdc) et s’est un peu tassée ensuite; mais, pour 2008, la statistique lui attribue 700 hab. de plus qu'en 1999. La communauté de communes du pays de Saint-Méen-le-Grand correspond au canton et siège au chef-lieu.

Le canton a 10 400 hab. (8 500 en 1999), 9 communes, 18 456 ha dont 1 301 de bois; il est limitrophe des Côtes-d’Armor et du Morbihan et touche au sud à la forêt de Paimpont. Au nord du canton, à 9 km NNE du chef-lieu, Quédillac (1 120 Quédillacais, 2 654 ha), sur la grande route de Rennes à Saint-Brieuc, qui se dépeuplait depuis les 1 700 hab. des années 1880, a regagné 120 hab. dans le même temps.

Saint-Onen-la-Chapelle (1 040 Onenais, 2 473 ha), à 2 km SE de Saint-Méen, partage avec elle une partie des installations du parc d’activités de Haute-Bretagne, et a ainsi reçu la plate-forme du charcutier Kermené (groupe E. Leclerc, 65 sal.), qui profite du croisement des grandes routes de Rennes à Loudéac et Châteaulin et de Dinan à Ploërmel et Vannes. La commune a gagné 240 hab. de 1999 à 2008.

Au SO, dans la vaste commune de Gaël (1 590 Gaëlites, 5 210 ha), qui atteint au sud la forêt de Paimpont, l’ancien aérodrome militaire de Point-Clos devrait être converti en arboretum avec musée naval et d’aérostats; une plate-forme logistique du distributeur Casino a été récemment aménagée sur 17 ha (Easydis, 275 sal.), profitant de la route vers Ploërmel et de la voie ferrée; transports SBTR (90 sal.), nettoyage urbain Théaud (35 sal.) avec station e traitement des ordures au sud-est du finage. Le bourg de Gaël, ancienne cité notable de la Domnonée et dont le nom ancien était Wadel (le gué), Gwazel en breton, est sur le Meu. La commune est limitrophe des Côtes-d’Armor et du Morbihan. Elle avait 2 900 hab. vers 1890, 2 600 en 1936, mais semble avoir achevé sa décroissance: elle a repris 210 hab. entre 1999 et 2008.