Saint-Memmie

5 400 hab. (Mengeots), 1 264 ha, commune du département de la Marne dans le canton de Châlons-en-Champagne-4, en banlieue est de la ville et soudée à celle-ci. L’ancien village, qui avait une basilique et des foires hors les murs de Châlons, puis une abbaye, se discerne à peine, serrant ses maisons le long de la rue qui mène de cet ancien foyer religieux au centre de Châlons; le reste mêle un quartier de grands immeubles avec centre commercial, lotissements de maisons individuelles, et des espaces agricoles; maison de retraite dans l’ancien petit séminaire; un collège public. La population communale a comencé à progresser à partir de 1872; elle était de 2 000 hab. en 1962 et a fortement augmenté entre 1968 et 1975 où elle a atteint 6 600 hab. (sdc); elle diminue depuis et a perdu 400 hab. de 1999 à 2008.

Saint-Memmie, fleurie (trois fleurs), conserve une partie des exploitations maraîchères qui furent jadis connues notamment pour leurs melons, et réunit quelques petits établissements de production comme la Châlonnaise de Chaudronnerie (25 sal.) et surtout d’assez nombreux commerces et services: Brico Dépôt (75 sal.), Conforama (30 sal.), Kiabi (30 sal.), But (25 sal.), Darty (25 sal.) et le distributeur de pharmacie Alliance Santé (80 sal.), le négoce de textiles Lamy (25 sal.), les surgelés Thiriet (30 sal.); installations d'eau et gaz Driget (30 sal.) et d'électricité Cegelec (40 sal.) et Haezebrouck (35 sal.), constructions DP (20 sal.) et Bathoux (20 sal.), travaux publics (Screg, 100 sal.); nettoyage urbain Onyx (45 sal.).