Saint-Mitre-les-Remparts

5 600 hab. (Saint-Mitréens), 2 102 ha dont 700 de bois, commune des Bouches-du-Rhône dans le canton d'Istres, 6 km au sud du chef-lieu. Le vieux village fortifié est au centre; il est doublé au nord par une urbanisation littorale dans l'anse de Ranquet, près du hameau de Varage qui dépend d'Istres. La commune est bordée à l'est par l'étang de Berre. Elle contient les étangs de Citis (50 ha) et du Pourra (110 ha), enchâssés dans des reliefs calcaires, et frôle l'étang de Lavalduc au nord-ouest; ruines romaines du site de Saint-Blaise, près de l'étang de Citis au nord-ouest, dont d'anciens remparts entrés dans le nom de la commune en 1949. Celle-ci n'avait que 400 hab. en 1931, 1 000 en 1962; puis sa population a fortement augmenté, passant les 5 000 hab. en 1990. Elle est principalement résidentielle; elle accueille un magasin Conforama (30 sal.), une jardinerie (45 sal.), une menuiserie (25 sal.), et offre près de 300 places de camping.