Saint-Palais-sur-Mer

4 010 hab. (Saint-Palaisiens), 1 569 ha dont 780 de bois, commune de la Charente-Maritime dans le canton de Royan-Ouest, 5 km au NO de Royan sur la côte, et station balnéaire complémentaire de Royan, au fond d’une petite conche échancrant la corniche calcaire. La longue plage de la Grande Côte est au nord-ouest. La ville a une maison de retraite (Orpea, 30 sal.), un centre de rééducation psychique; festival international d’art pyrotechnique; supermarché Carrefour (40 sal.). Elle enregistre 4000 résidences secondaires, pour 2 000 principales, 4 hôtels (110 chambres), 12 campings (plus de 2 000 places) dont un de luxe (200 places).

Un phare permet aux navires de mer de prendre l’alignement de la Grande Passe de l’Ouest pour entrer en Gironde. La partie occidentale de la commune est dans les dunes couvertes par le bois des Combots; le golf de Royan y a été dessiné. Le nom de la commune viendrait de Palladius, qui fut évêque de Saintes; un ancien nom fut Bureau-les-Bains, à partir d’un poste de douanes. Le premier essor de la ville est des années 1920: la commune n’avait que 900 hab. avant 1910; elle a atteint 2 300 hab. en 1954 et n’avait guère que 2 400 hab. en 1982; une seconde croissance a été entamée alors; la population a augmenté de 540 hab. entre 1999 et 2008.