Saint-Paul

2 900 hab. (Saint-Paulois), 726 ha dont 206 de bois, commune des Alpes-Maritimes dans le canton de Cagnes-sur-Mer-Ouest, entre Vence et Cagnes-sur-Mer; elle est communément appelée Saint-Paul-de-Vence, mais le nom officiel reste Saint-Paul, après avoir été Saint-Paul-du-Var avant 1860. La commune avait 750 hab. au début du 20e s., et en 1921; sa population augmente depuis, elle a passé les 2 000 hab. en 1976 et elle a gagné près de 500 hab. entre 1999 et 2005; 370 résidences secondaires sont enregistrées.

Ce «village pittoresque des Alpes-Maritimes» est serré sur un étroit éperon avançant vers le sud entre le vallon du Malvan à l'est et la plaine de La Colle-sur-Loup à l'ouest. Il a conservé son enceinte et les portes du 16e s., Royale au nord, de Nice au sud, des tours, le donjon de l'hôtel de ville (12e s.), l'église collégiale du 12e s.; placettes, fontaines et passages voûtés. Saint-Paul a attiré de nombreux artistes et acteurs à partir de 1920 et a vu se multiplier les galeries d'art; nombreux concerts, fêtes et expositions; maison de Jacques Prévert, musée d'histoire locale et musée d'artistes contemporains (expositions). Le flot des villas a submergé à peu près toutes les facette du finage, plaines, vallons, versants et lambeaux de plateau. La fondation Maeght (1964) a été installée sur le relief au nord-ouest du village. Saint-Paul est réputé attirer 2 500 000 visiteurs par an, ce qui en ferait le troisième site français; hôtelleries Le Mas de Pierre (50 sal.), La Colombe d'Or (45 sal.). V. http://www.saint-pauldevence.com.