Saint-Pierre-d'Irube

4 600 hab. (Saint-Pierrots), 768 ha, chef-lieu de canton des Pyrénées-Atlantiques dans l’arrondissement de Bayonne, en banlieue est de la ville sur la rive gauche de l’Adour. La commune est le siège de la communauté de communes Nive-Adour, qui correspond au canton. La population de la commune, qui n’était que de 960 hab. en 1954, est montée à 2 600 en 1975, et s'est accrue de 60 hab. entre 1999 et 2008. La société Copelectronic fabrique des équipements de transmission (70 sal.); supermarché Champion (55 sal.).

La plus grande partie de l'habitat se tient sur un étroit lambeau d eplateau, entre les profonds vallons de Portau à l'est et de Hillans à l'ouest, et dont la terminaison septentrionale, qui domine le cours de l'Adour, est à la commune de Bayonne. L'autoroute du Pays Basque passe à travers ce plateau, que parcourt la Route des Cimes (D 22) et qui porte notamment les lotissements d'Ourouspoure et d'Harretche. Le petit lac d'Escoute-Pluye est au fond du vallon de Portau, dans lequel se faufile la D 1 à quatre voies. La commune est le siège de la communauté de communes Nive-Adour (Errobi-Aturri en basque, 6 coimmunes, 17 200 hab.

Le canton a 15 300 hab. (13 100 en 1999) pour 5 communes, et seulement 7 060 ha; limitrophe des Landes, il longe la rive gauche de l’Adour, où sont Urcuit, Lahonce et Mouguerre, et s’étend un peu dans les collines du Labourd à l’est de la Nive, où Villefranque a également dépassé les 2 000 hab.