Saint-Rambert-en-Bugey

2 100 hab. (Rambertois), 2 855 ha dont 1 623 de bois, chef-lieu de canton du département de l'Ain dans l'arrondissement de Belley, 38 km au NO de Bellay, 11 km ESE d'Ambérieu. La ville est dans la vallée étroite et encaissée de l'Albarine et son finage s'étend des deux côtés de la vallée, montant à 805 m au mont Luisandre à l'extrême nord. Elle conserve des cités ouvrières du temps où l'on y travaillait la soie, les ruines du château de Cornillon (11e s.) et la crypte romane d'une très ancienne abbaye fondée au 5e siècle; fabrique de meubles Roset (90 sal.), travaux publics (TSM, 50 sal.); hôpital local (80 lits en tout), collège public, maison de retraite (25 sal.). La mention «en Bugey» date de 1956. La population communale a culminé à 5 000 hab. en 1901, et n'a cessé de diminuer jusqu'en 1999; elle a pourtant repris 1 400 hab. de 1999 à 2004. Saint-Rambert est le siège de la communauté de communes de la Vallée de l'Albarine, qui correspond au canton.

Le canton a 4 900 hab., 12 communes, 14 071 ha dont 6 308 de bois; il est entièrement dans les reliefs accidentés du Jura, dont les lignes principales sont de direction NNO-SSE. Il est traversé, perpendiculairement, par la canyon de l'Albarine. C'est à Chaley (110 hab., 460 ha dont 379 de bois), 15 km à l'est et en amont à 425 m, que l'Albarine dévale en chute du plateau d'Hauteville, dans un site superbe et sauvage. Tenay (1 100 Tenaysiens, 1 312 ha dont 561 de bois), 8 km au SE du chef-lieu, à la sortie des gorges de l'Albarine proprement dites, paraît bénéficier de sa position à l'entrée de la cluse des Hôpitaux, qu'empruntent vers Belley et Culoz la N 504 et la voie ferrée; la société Seiller (120 sal.) y fabrique des présentoirs pour magasins. Mais Tenay, qui a affiché 4 000 hab. en 1911, s'est constamment dépeuplée depuis; elle avait encore 2 100 hab. en 1962. Une via ferrata a été installée au-dessus de Tenay dans la petite commune d'Hostias (60 hab., 1 060 ha dont 301 de bois), juchée à 800 m sur le plateau au SE et qui avait près de 500 hab. dans la première moitié du 19e s.

Argis (400 Argissiens, 784 ha dont 236 de bois), 3 km en aval de Tenay dans le canyon, accueille une fromagerie du groupe Lactalis. Argis a eu 1 100 hab. dans les années 1890 et les années 1920 et s'est dépeuplée jusqu'en 1999; elle semble pourtant avoir repris 35 hab. de 1999 à 2006. Le reste du canton est piqueté de petits villages dépeuplés. Torcieu (660 Torciolans, 1 072 ha dont 534 de bois), 4 km en aval du chef-lieu dans un grand méandre du canyon, accueille un atelier de matériel aéraulique Anjos ARS (Air Regulation System, 45 sal.). Torcieu a gagné des habitants de 1968 (430 hab.) à 1999 mais non depuis.