Saint-Thégonnec

2 700 hab. (Saint-Thégonnecois), 4 176 ha dont 448 de bois, chef-lieu de canton du Finistère dans l’arrondissement de Morlaix, 12 km au SO de celle-ci, entre la N 12 et la voie ferrée; Sant-Tegoneg en breton. Le bourg se distingue par un célèbre enclos paroissial, dont le calvaire est sans doute le plus surchargé de Bretagne, et un clocher-tour de 1599; un collège privé. La commune héberge une usine Geminox (radiateurs, chaudières et réservoirs pour l’industrie, 330 sal.), au groupe allemand Bosch; constructions La Renaissante (25 sal.). Un petit parc éolien associe 5 hélices de 28 m depuis 2004 (1,5 MW, 3 GWh). La population s'est accrue de 400 hab. entre 1999 et 2008.

Le canton a 7 800 hab. (7 100 en 1999), 5 communes, 17 547 ha dont 2 018 de bois. Il s’étend au sud jusqu’aux monts d’Arrée, touchant au roc’h Trévézel (383 m), le point culminant, qui est dans la commune de Plounéour-Ménez (1 200 Énéouriens, 5 174 ha dont 632 de bois), 10 km au sud du chef-lieu, la plus méridionale du canton; le nom de celle-ci fait référence à saint Éneour, Ménez à la montagne. Sa population a beaucoup diminué: elle avait 4 000 hab. en 1820, 3 000 dans les années 1880 après l’émancipation de Loc-Eguiner-Saint-Thégonnec en 1867, encore 2 000 en 1936. Aux sources de la Penzé et du Queffleuth, elle a des restes de l’abbaye du Relec, un enclos paroissial classé, un collège public, et a été incluse dans le Parc d’Armorique.

Il en est de même de sa voisine orientale Le Cloître-Saint-Thégonnec (620 Cloîtriens, 2 848 ha); celle-ci a ouvert un musée du Loup en 1991, en souvenir des loups que l’on y chassait encore au 19e siècle dans la lande; le musée relève du Parc d’Armorique. Loc-Eguiner-Saint-Thégonnec (330 Éguinériens, 802 ha) est au bord de la Penzé à 7 km SSO du chef-lieu, et hors du Parc; Éguiner fut un autre des nombreux saints bretons. À l'est de Saint-Thégonnec, le canton inclut Pleyber-Christ.