Santes

5 700 hab. (Santois), 757 ha, commune du département du Nord dans le canton d'Haubourdin, 3 km au SO du chef-lieu. Son habitat s'étire en rue dans le sens NO-SE; le canal de la Deûle borde la commune à l'est et le port de Santes y a été aménagé en 1972 au nord-est, avec des entrepôts agro-alimentaires et environ 700 emplois sur 100 ha. La ville dispose d'une gare et a une église protégée (15e au 19e s.), les châteaux de la Râche (17e s.) et du Parc (19e s.); au sud, le parc de la Gîte est un élément du parc de la Deûle. Santes avait 1 500 hab. vers 1840, 2 500 en 1911 et sa population n’a pas cessé de croître; elle aurait augmenté de 700 hab. entre 1999 et 2010.

Les activités sont principalement du secteur tertiaire et plus spécialement du secteur des transports. Santes accueille sur 11 ha l’entreprise de conditionnement à façon et entreposage EGTN (Générale de Transports du Nord, 120 sal.), passée de la famille Cochez au groupe Cap Holding de la famille Fabry ; les transports Dentressangle (170 sal.), Pacquet (45 sal.), TSN (40 sal.), Wenderbecq (35 sal.), BP (30 sal.) ; travaux publics Screg (95 sal.), étanchéification Smac (85 sal.), constructions Freyssinet (40 sal.), fondations Keller (35 sal.), réseaux pour fluides Axeo (70 sal.) et Sogea (50 sal.), nettoyage urbain Esterra (210 sal.). En outre, menuiserie et agenceent de magasins Ruyant (30 sal.).