Savigny-sur-Orge

37 600 hab. dont 360 à part, 697 ha, chef-lieu de canton de l'Essonne dans l'arrondissement de Palaiseau, 8 km à l'est du chef-lieu. La vallée de l'Orge marque la limite de la commune au sud et au sud-est, juste en aval du confluent de l'Yvette, qui borde la commune au sud-ouest. Cette partie méridionale est traversée par l'A 6, qui y a un gros échangeur. Elle comprend aussi la gare du RER C et une bifurcation ferroviaire vers l'ouest; la gare du Petit Vaux à Épinay-sur-Orge est près de la limite communale et de l'échangeur. Le quartier du Grand Vaux rassemble plusieurs administrations et équipements, y compris la mairie au nord.

La plus grande partie du territoire communal est au-delà de la mairie, dans un ensemble de rues en arêtes de poisson du quartier de Cherchefeuilles et du Plateau de Savigny. À la pointe septentrionale sont les grands bâtiments de la Ferme de Champagne, affectés à l'École nationale de l'administration pénitentiaire et proches du siège de ladite administration, qui est à Juvisy. La totalité du territoire communal est urbanisée, principalement en pavillons, sauf le long de l'Orge et de l'Yvette plus riches en collectifs.

La ville a trois collèges et deux lycées publics, deux collèges privés, un foyer pour handicapés et cinq maisons de retraite. Elle accueille une fabrique de lampes Ledu (Unilux, 55 sal.), un magasin Monoprix (60 sal.), le nettoyage PEI (300 sal.), le groupe de restauration Bertrand Concess (130 sal.), le négoce d'habillement Multimag (250 sal.), les installations thermiques S2R (65 sal.).

Le canton, créé en 1964 puis retaillé en 1985, correspond à une partie de la commune (27 700 hab.), le reste étant dans le canton de Juvisy-sur-Orge. La commune avait atteint 1 600 hab. en 1900 et a connu une forte progression dans l'entre-deux-guerres, atteignant 13 000 hab. dès 1936; elle est passée à 24 200 hab. en 1962 puis 34 500 en 1975, et n'a plus progressé que modérément ensuite. Le maire est Laurence Spicher-Bernier (UMP), ancien agent immobilier.