Schœlcher

Highslide JS
La statue de Victor Schœlcher (cliché Roger Brunet)
La statue de Victor Schœlcher (cliché Roger Brunet)
Victor Schœlcher (Paris 1804-Paris 1893), qui obtint l'abolition de l'esclavage en 1848, contemple à ses pieds, devant le palais de Justice de Fort-de-France, l'expression des désarrois contemporains: «Mort au colonialisme», «Justice française, deux poids deux mesures»

21 600 hab. (Schœlchérois), 2 117 ha dont 122 cultivés, commune de la Martinique dans l'arrondissement de Fort-de-France, juste à l'ouest de la capitale et en continuité avec son urbanisation; la commune est divisée en deux cantons. Jadis Case-Noire et simple quartier de Fort-de-France, elle a pris son nouveau nom en même temps que son autonomie en 1888, en hommage au pionnier de la lutte antiesclavagiste.

La croissance de la population est spectaculaire dans cette banlieue de la capitale, qui n’avait pas 10 000 habitants en 1961; elle en a encore gagné 700 de 1999 à 2009, bien que toutes les surfaces de plateau soient à présent occupées. L’urbanisation s’est surtout développée sur le littoral, puis les bas plateaux de Cluny, Fonds-Rousseau, Terreville, la Démarche; mais la commune s’étire vers le nord sur 10 km dans la forêt, atteignant les Pitons du Carbet (1 196 m).

La commune a reçu de nombreuses villas et fait figure de partie riche de l’agglomération foyalaise, surtout au Quartier Batelière, additionnant casino de jeux (100 sal., groupe Cogit), palais des congrès de Madiana (50 sal. plus 35 au restaurant), hôtel (140 sal.), centre de voile et club nautique. La partie ancienne est à l'anse Madame, au débouché de la rivière Case Navire. Une autre urbanisation dense est plus au nord, où le petit village de pêcheurs du Fond-Lahaye occupe l’embouchure de la courte vallée de même nom et s'entoure des hameaux de pente de l'Enclos, Anse Collat, Fond Bernier et la Colline. L’ancienne habitation du Fonds-Rousseau est classée. Au bord de l’anse Gouraud au sud, l’école hôtelière est associée au centre d’apprentissage de la pointe de Jaham. L’agriculture est très secondaire, et orientée vers les légumes.

Après une majorité de droite, la ville a pour maire depuis 2008 Luc Clémenté, divers gauche, qui a battu l'ancien maire Alfred Almont, député UMP. Schœlcher héberge le centre universitaire de la Martinique; un lycée professionnel et deux collèges publics, deux cliniques de 250 emplois (Sainte-Marie) et 45 (Anse Colas); centre commercial avec hypermarché Carrefour (120 sal.), Géant Casino (150 sal.) du groupe HHH et magasin de textiles Ghanty (150 sal.), hôtel la Batellière (130 sal.) et restaurant Cap salomon (40 sal.), palais des congrès de Madiana (30 sal.), plusieurs comptoirs de restauration rapide, boulagerie Friandises des Îles (20 sal.), plusieurs entreprises immobilières (Ozanam, 90 sal. et Simar, 85 sal.) et de construction, gardiennage Prosécurité (45 sal.), laboratoire d'analyses médicales (Les Flamboyants, 25 sal.), nettoyages N Services (30 sal.) et AE Net (25 sal.); EDF a 25 sal