Sélestat

19 700 hab. (Sélestadiens) dont 340 à part, 4 440 ha dont 1 726 de bois, sous-préfecture du Bas-Rhin à 45 km SSO de Strasbourg, au bord de l'Ill en bordure du ried. Le nom ancien fut Scaldistat, interprété comme «lieu des marécages» (même racine que l'Escaut). Le centre historique, tassé en rond sur la rive gauche de l'Ill, en fait une vieille ville intéressante avec maisons anciennes, restes de remparts aménagés en boulevards, église romane Sainte-Foy et gothique Saint-Georges, commanderie de Saint-Jean. Une Bibliothèque humaniste contient de nombreux manuscrits: Sélestat fut un grand centre de culture autour de 1500.p>Sa population avoisinait 10 000 hab. vers 1900 et n'était guère supérieure à 11 000 au milieu du 20e s., mais elle a augmenté sensiblement depuis, atteignant 15 000 hab. en 1975 (sdc) et gagnant 2 200 hab. de 1999 à 2007. L'Insee fixe l'aire urbaine de Sélestat à 17 200 hab. seulement, comme l'unité urbaine, c'est-à-dire à la seule commune, alors que Châtenois, Kintzheim et Scherwiller sont tout proches. Hormis une interruption de 1989 à 2001, la majorité municipale est à droite; elle a pour maire Marcel Bauer (UMP), conseiller général.

Outre ses nombreux emplois tertiaires dont ceux de trois lycées général, polyvalent et professionnel publics, deux collèges publics, un centre hospitalier de 250 lits), Sélestat a un assez large ensemble industriel: emballages métalliques légers Amcor Flexibles (groupe Alcan 500 sal.), tissus de cuivre et acier pour papeteries Albany (270 sal., états-unien) et métallurgie du cuivre Alsafil (35 sal.), séparateurs de batteries en plastique Daramic (Grace, 170 sal., à l’états-unien Warburg Pincus), chariots pour supermarchés Wanzl (140 sal., 400 000 par an, firme allemande); tissage de coton et de lin DHJ (100 sal.); meubles de cuisine Salm (Société alsacienne du meuble, groupe Schmidt, 480 sal.), portes et fenêtres Albany (40 sal.); bétons Spurgin Predalles (45 sal.); viandes Socopa (30 sal.); installations électriques Vigilec (40 sal.).

Sélestat a aussi quatre «grandes surfaces» dont deux Leclerc (200 sal. et 90 sal., ex- Rond-Point), Intermarché (95 sal.), Match (50 sal.); magasins Stein (audiovidéo, 35 sal.), Heidrich (30 sal., bois et bricolage), Bricomarché (25 sal.), But (25 sal.), vente par correspondance Pearl (55 sal.) et Tennis Pro (30 sal.); comptabilité Audit Conseil (40 sal.) et Cofime (25 sal.), travail temporaire Adecco (130 sal.), Geby (90 et 90 sal.); nettoyage Wilhm (45 sal.); publicité Adrexo (90 sal.) et Mediapost (30 sal.), entreposage Jung (35 sal.), sablières Leonhart (40 sal.); SNCF (50 sal.); transports Jung (90 sal.), Klein (45 sal.), Capelle (30 sal.), Herbrich (30 sal.), Leonhart (30 sal.), hôtellerie de l'Abaye de la Pommeraie (25 sal.).

La commune est très étendue dans le ried de l'Ill, assez pour conserver de larges étendues agricoles et forestières, surtout à l'est et au sud. Elle est traversée au nord par le Giessen, et inclut au sud-est toute la forêt de l'Illwald, striée de canaux et ruisseaux parallèles et traversée sèchement par la route de Marckolsheim (D 424). L'A 35 ne fait que frôler le finage au nord-ouest; le proncipal échangeur est sur le ban de Châtenois à l'ouest, mais un autre au nord, proche de la voie ferrée, est sur celui de Sélestat et donne accès à la zone d'activités de Maison-Rouge, qui est bordée à l'est par un vaste étang de sablière. L'agglomération s'est développée dans toutes les directions: Grubfeld et Gambourg au nord-ouest, l'hôpital et une zone industrielle au sud-ouest, les Cigognes au sud, Gartfeld à l'est, Schlunck et Runtsfeld au nord-est; toutefois, elle a très peu débordé sur la rive droite de l'Ill dans la plaine humide.

La communauté de communes de Sélestat et environs associe 11 communes et 31 800 hab. L'arrondissement de Sélestat-Erstein a 148 300 hab. (135 000 hab. en 1999), 101 communes et 7 cantons sur 98 057 ha; il inclut le bassin de Villé dans les Vosges. Le canton de Sélestat a 31 400 hab. (28 000 en 1999) et 9 communes et 13 259 ha dont 5 773 de bois; il est limitrophe du Haut-Rhin. Incluant dans les Vosges le bassin inférieur de la Liepvrette et le célèbre château du Haut-Kœnigsbourg, il s'étend à l'E jusqu'au ried forestier de l'Ill, où se trouve un champ de tir. Presque tout le peuplement se tient au centre, avec le faisceau des circulations, le principal échangeur et les zones industrielles. Les environs de Sélestat sont l'une des parties les plus fréquentées du Vignoble. Entre Sélestat et le Rhin, les rieds sont élargis et la contrée apparaît comme un espace un peu déprimé, moins densément peuplé, à la limite du Bas-Rhin et du Haut-Rhin et pour cette raison parfois désignée comme Alsace centrale, ou Landgraben. Marckolsheim y a moins profité des aménagements du Rhin que les lieux plus proches de Strasbourg ou de Mulhouse.