Senlis

16 950 hab. (Senlisiens) dont 670 à part, 2 405 ha dont 802 de bois, sous-préfecture de l'Oise à 44 km NNE de Paris. La ville s'est fixée aux abords de la vallée de la Nonette. Elle fut connue comme Augustomagus, le marché d'Auguste, évêché dès le 4e siècle, et résidence royale à partir du 9e siècle, ce qui contribue à expliquer la préservation des forêts alentour. Elle est longtemps restée enfermée dans une enceinte en forme d'ellipse, sur une basse colline qui avait servi d'oppidum. Le dessin se voit encore, marqué par des rues servant de boulevards intérieurs, qui englobent un centre-ville monumental de tout premier intérêt. Celui-ci rassemble des restes du château royal et de murs gallo-romains, des maisons anciennes et des hôtels bourgeois, plusieurs musées et surtout la grande cathédrale gothique, une des plus belles de la région parisienne.

Cette abondance de monuments fait de Senlis une sorte de grand musée en plein air et l'une des plus riches «villes d'art et d'histoire» du pays. La ville propose un musée de la Vénerie dans le parc du château, un musée d'histoire et archéologie dit de l'Œuvre dans l'hôtel de Vermandois près de la cathédrale, le grand musée de l'Art (beaux-arts) dans le palais épiscopal, et au SE l'ancienne chapelle royale de Saint-Frambourg, transformée en musée Liszt par la fondation qu'avait créée Georges Cziffra. Presque concentrique, une beaucoup plus large ceinture de boulevards marque l'extension et les anciennes murailles de la ville du 18e siècle, qui atteignait la rive de la Nonette où s'étaient installés au sud-est l'abbaye Saint-Vincent, qui abrite actuellement un lycée, au sud le couvent des carmes, dont les grands bâtiments subsistent; la porte de Meaux rappelle ces défenses. Près du centre à l'est, l'église Saint-Pierre a un clocher du 17e s. Hors les murs, ont été retrouvées des arènes romaines, un amphithéâtre de 90 m sur 80. Bon site Wikipedia sur Senlis, avec plusieurs cartes et des photographies.

Senlis a aussi un musée de spahis et héberge le 41e RT (régiment de transmissions), qui occupe 600 personnes. La ville a reçu en 1970 le Cetim (Centre technique des industries mécaniques), où travaillent 450 personnes. Elle dispose d'un centre hospitalier de 210 lits, plus une clinique de 65 lits (Valois, 70 sal.) et une autre de 30 sal., de deux collèges publics et un privé, un lycée général et professionnel public et un lycée privé; garde d'enfants Allo Bibou (40 sal.). Les emplois tertiaires dominent, mais Senlis a aussi un assez large éventail de fabrications: pièces et canalisations électriques en plastique chez Planet Wattohm, du groupe français Legrand (110 sal.), carrosserie de matériel de voierie Eurovoirie (100 sal., balayeuses et bennes), ferrures Fermod (85 sal.), enseignes lumineuses Haas Cofen (30 sal.), traitements de surfaces Applications Collage Étanche (20 sal.), boulangerie Panification Moderne (45 sal.); mais la fabrique de flaconnages en plastiques pour emballage de cosmétiques Decoplast (130 sal. en 2005) a fermé en 2007.

Senlis a d’amples activités logistiques et de services avec un hypermarché (Intermarché, 110 sal.), comptabilité In Extenso (35 sal.), hôtels Etap (40 sal.), Ibis (20 sal.), transports de voyageurs Keolis (Cariane, 120 sal.). La distribution de produits chimiques du groupe allemand Henkel (200 sal. en 2005) a disparu en 2008, mais il reste une base de distribution et les bureaux du groupe Electrolux (340 sal.), des négoces de matériel agricole Deutz (50 sal.), fournitures industrielles BE Aerospace (40 sal.), de matériel de levage CAPM (40 sal.), d'autocollants et rubans d'emballage GD (35 sal.), Matériaux Service (35 sal.), de machines à souder Fronius (25 sal.), d'accastillage Maritec (20 sal.). Office Depot France ex-Guilbert, spécialiste de fournitures de bureaux, a son siège à Senlis et y dispose d’une puissante plate-forme logistique, au total 1 030 personnes; la société a été vendue en 2003 par le groupe Pinault à la firme états-unienne Office Depot. En outre, Senlis accueille les nettoyages Net Service (50 sal.) et Services Prestations (35 sal.), une base autoroutière de la Sanef (890 sal.), les travaux publics Colas (110 sal.), les cultures de céréales Valfrance Semences (35 sal.). et négoce d'aliments du bétail Valfrance Lisa (20 sal.).

La commune de Senlis avait 10 000 hab. en 1962, 14 000 en 1975 et sa population a poursuivi sa croissance jusqu'en 1999; elle aurait perdu 240 hab. en 2008. Traditionnellement à droite, la municipalité a pour maire Pascale Loiseleur, divers droite, qui a battu le candidat UMP en janvier 2011. Après la dissolution d'une «communauté de communes du pays de Senlis» en 2009, Senlis est le siège d'une intercommunalité plus restreinte dénommée communauté de communes des Trois-Forêts (20 200 hab., 5 communes); les autres communes ont formé la communauté Cœur Sud Oise. Curieusement, l’Insee limite à la fois l’aire urbaine et l’unité urbaine à 17 200 hab. On a nommé Senlis-Chantilly un «territoire» de projet du département de l’Oise, au sein du pays officiel du Valois-Senlis-Chantilly. L’arrondissement a 273 600 hab. (262 600 en 1999), 10 cantons, 133 communes, 134 415 ha.

Le canton a 33 100 hab. (32 300 en 1999), 17 communes, 18 406 ha. Il s’étire du nord au sud, où il est limitrophe du Val-d’Oise et de la Seine-et-Marne. Au sud-ouest, Orry-la-Ville et La Chapelle-en-Serval ont plus de 2 000 hab. chacune. Au sud-est, Plailly (1 690 Plelléens, 1 625 ha dont 396 de bois), 13 km au sud de Senlis, a accueilli dans sa partie nord le parc Astérix, l’un des parcs d’attraction les plus fréquentés de France, ouvert en 1990 et qui dispose d’un accès direct à l’autoroute du Nord; il emploie 550 permanents, plus de 1 000 en saison (groupe Grévin); ruines du château féodal de Montmélian sur une butte à la limite du Val-d’Oise. La commune, qui a gagné 80 hab. de 1999 à 2008, a aussi quelques ateliers: filtres Filtertek (groupe Esco, 80 sal.), bijoux fantaisie Desrues (150), cartonnages Qualibox (25 sal.)boiseries pour enceintes acoustiques CAB (25 sal.), biscuiterie Gardeil (25 sal.), conditionnement à façon ID (25 sal.), négoce interentreprises d'électroménager Dometic (30 sal.), négoce alimentaire Soprex (30 sal.), installations de plomberie Gaz Purs et Fluides (30 sal.).

Sa voisine Mortefontaine (910 hab., 1 529 ha dont 823 de bois), dont le village est à 1 km seulement au NE de Plailly, déploie son territoire dans un ensemble boisé attenant à la forêt d’Ermenonville, autour du château de Vallière, construit au 19e s. dans un parc aménagé vers 1780. Le financier Le Peletier (1730-1799) en ordonna le premier dessin, la disposition des étangs et des fabriques, s’inspirant du parc voisin d’Ermenonville et tirant parti des eaux de la Thève; Joseph Bonaparte en devint propriétaire en 1798 et le site fut même choisi pour la signature du traité d’amitié franco-américain d’octobre 1800; puis il en développa le plan. À la fin du 19e s., le parc s’orna du château de Vallière, dans le style néogothique dit troubadour avec façade renaissance… Au nord du parc ont été aménagées en 1994 les pistes d’essais du Ceram (Centre d’essais et recherches automobiles de Mortefontaine, 60 sal.); un peu plus loin, un golf; la commune a aussi un lycée-collège privé et a gagné 180 hab. de 1999 à 2008.

Thiers-sur-Thève (1 130 Thiérois, 645 ha dont 423 de bois), qui a gagné 140 hab. dans le même temps, est 6 km au sud de Senlis, traversé par l’autoroute du Nord, et a quelques ruines d’un château du 13e s. Pontarmé (750 Pontarméens, 1 324 ha dont 1 066 de bois), juste à côté un peu en aval sur la rive gauche de la Thève, a gagné 150 hab. depuis 1999; elle s'orne d'un château à douves, surtout du 16e s.; espaces verts Express Gazon (20 sal.). La forêt de Pontarmé est un vaste massif qui sépare Senlis de la vallée de la Thève, et assure la continité entre les forêts de Chantilly et d’Ermenonville.

La partie centrale du canton est traversée d’est en ouest par la vallée de la Nonette. À Mont-l’Évêque (450 hab., 1 418 ha dont 563 de bois) en amont de Senlis, 3 km à l’est de la ville, château du 16e et du 18e s. transformé au 19e en style troubadour à hautes et étroites tours cylindriques; la commune a perdu 40 hab. après 1999. Le territoire d'Avilly-Saint-Léonard (1 020 Avillois, 1 196 ha dont 803 de bois), 4 km en aval de Senlis, englobe une bonne partie de la forêt de Chantilly; la cartonnerie Sopal a fermé.

Vineuil-Saint-Firmin (1 540 Vinoliens, 778 ha dont 311 de bois), 7 km à l’ouest de Senlis, au bord de la Nonette également, fait face au château de Chantilly; golf de Chantilly, hôtellerie Dolce Chantilly (200 sal.), scierie et exploitation forestière Dupriez Lépinette (40 sal.); la commune a gagné 40 hab. entre 1999 et 2008; son nom a été Saint-Firmin jusqu'en 1909, bien que Vineuil lui ait été réunie dès les années 1790.

Au nord-ouest de Senlis à 4 km, Aumont-en-Halatte (590 Aumontois, 683 ha dont 450 de bois), qui s'est accrue de 80 hab. depuis 1999, se cache dans une petite clairière de la forêt d’Halatte, dont le nom n'a été ajouté à celui d'Aumont qu'en 1981. Un musée Henri Barbusse y a été installé à la villa Sylvie, ainsi nommée en 1910 par l’écrivain Henri Barbusse en hommage à Gérard de Nerval, qui fut familier des lieux.

Dans la petite vallée de l’Aunette au NE de Senlis, Chamant (950 Chamantais, 1 200 ha dont 400 de bois), à 2 km de la ville, diminuée de 40 hab. depuis 1999, a une fabrique de cosmétiques et une plate-forme de distribution (430 sal.) des parfums et cosmétiques Bourjois et Chanel (au groupe suisse Pamerco-Richemont), ainsi qu’un atelier de construction mécanique CMC (40 sal.); ruines gallo-romaines dans la forêt d’Halatte, au nord de la commune, échangeur de l’autoroute du Nord et de la N 324 au sud.

Barbery (550 Barberisiens, 760 ha), 7 km ENE de Senlis, a une petite zone d’activités avec plusieurs entreprises, dont une fabrique de matériel pour l'industrie alimentaire (Lutetia, 50 sal.), une de céramiques pour l'industrie (Pyrometal, 25 sal.), une plate-forme logistique du groupe Lidl (240 sal.), la mécanique CMC (50 sal.) et l’atelier de plasturgie Newplast (30 sal.); routage Le Messager (40 sal.) et dépôt de presse Valois Diffusion (25 sal.).